L'Opéra de Paris encore fermé au public jusqu'au 2 mai, mais ouvert aux répétitions

Xl_opera-bastille-ferme

Triste habitude que celle de l’Opéra national de Paris : comme chaque mois ou presque depuis maintenant octobre dernier, l’établissement parisien est une « nouvelle fois contraint de revoir sa programmation artistique » et d'annuler l’ensemble de ses spectacles « jusqu'au 2 mai inclus ».

En conséquence, les dernières représentations de Faust auxquelles on pouvait espérer assister depuis la salle sont maintenant annulées. On le sait, la production a néanmoins fait l’objet d’une captation (à laquelle nous avons assistée et dont nous avons rendu compte), et sera retransmise sur France 5 ce vendredi 26 mars à partir de 20h55, avant d’être disponible en rattrapage sur Culturebox, puis diffusé sur France Musique dès le 3 avril à 20h.

Et si l’Opéra de Paris reste fermé au public, l’établissement parisien n’en reste pas moins actif et les répétitions des opéras prévus au cours des prochaines semaines se poursuivent. D’abord Tosca à Bastille dans la mise en scène de Pierre Audi, en principe à partir du 6 mai prochain, avec une double distribution qui saura attirer l’attention du public : en mai, on devrait retrouver Aleksandra Kurzak dans le rôle-titre aux côtés de Roberto Alagna en Cavaradossi et Željko Lučić en Scarpia, puis en juin Maria Agresta en Tosca et Michael Fabiano pour interpréter Cavaradossi face au Scarpia de Ludovic Tézier.
Puis à partir du 21 mai, l’Opéra de Paris programme toujours sa création mondiale du Soulier de Satin commandée au compositeur Marc-André Dalbavie – dans le cadre du cycle de créations de la maison parisienne inspirées de la littérature française. Ce nouvel opéra doit être porté par une distribution impressionnante pour une création, réunissant Luca Pisaroni, Eve-Maud Hubeaux, Jean-Sébastien Bou, Marc Labonnette, Max Emmanuel Cenčić, Yann Beuron, Nicolas Cavallier, Vannina Santoni, Julien Dran, Béatrice Uria‑Monzon, Éric Huchet et Camille Poul. On espère pouvoir y assister depuis la salle et non plus derrière un écran.

La rédaction

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading