L’Opéra de Lyon renouvelle l’expérience « Tous au balcon ! »

Xl_2017-01-17_164517

En 2015, l’Opéra de Lyon décidait de tenter une expérience : vendre 500 places d’une production à un tarif unique de 10 euros seulement, quelle que soit la catégorie. Lors de cette première édition, l’Opéra de Lyon offrait aux personnes participant à l’offre une « carte Open » permettant à l’époque d’obtenir un verre à l’achat du premier spectacle ainsi qu’une invitation au bout de trois places achetées, sans oublier les promotions tout au long de la saison. Seule condition pour tout ceci : être âgé de 18 à 28 ans.

Face au succès remporté, la maison lyonnaise réitère annuellement l’expérience depuis. Cette saison, l’offre est actuellement valable pour Jeanne au bûcher donnée du 21 janvier au 3 février dans la mise en scène de Romeo Catellucci avec Audrey Bonnet dans le rôle-titre et Kazushi Ono qui dirige ici son dernier opéra en tant que chef permanent de l'Opéra de Lyon avant d'être remplacé par Daniele Rustioni en septembre prochain (voir notre article). Si le cadeau de la « carte Open » n’est apparemment plus d’actualité, l’achat d’une place permettra d’être inscrit à la newsletter secrète : « Le Guichet n°8 » ; cette dernière permet d’être informé chaque vendredi d’offres, de réductions, d’invitations, etc…

Cette action visant à ouvrir ses portes à un public plus jeune permet non seulement de faire découvrir un art souvent considéré comme obscur et fermé aux jeunes personnes de moins de 29 ans, mais c’est également l’occasion de trouver de nouveaux spectateurs fidèles qui pourront revenir. Toutefois, même si le rajeunissement de son public est également un bienfait de cette expérience, la politique de Serge Dorny à l’Opéra de Lyon depuis plusieurs années a déjà remporté un important succès sur ce point, la maison lyonnaise détenant l’un des plus jeunes – si ce n’est peut-être le plus jeune – public(s) de maison d’opéra (à eux seuls, les publics « scolaires » représentaient 6032 spectateurs lors des 17 représentations qui leur étaient dédiées la saison passée). Peut-être est-ce pour cela que Lyon ne propose cet avantage tarifaire qu’une fois par an contrairement à l’Opéra de Paris qui « séduit le jeune public » par le biais d’avant-premières lui étant consacrées (voir notre article). Peut-être est-ce aussi parce que l’abonnement annuel pour les jeunes de moins de 28 ans est déjà fort avantageux à Lyon et que quel que soit l’âge, on peut se rendre à l’Opéra de Lyon pour 10 euros en dernière catégorie.

Kazushi Ono

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading