Daniele Rustioni nommé chef permanent de l’Opéra de Lyon

Xl_rustioni-daniele-1023x615

De toutes évidences, de plus en plus de grandes maisons lyriques semblent aujourd’hui enclines à confier leur pupitre à des chefs plus en plus jeunes. L’Opéra National de Lyon en est une : la maison lyonnaise annonce aujourd’hui par voie de communiqué la nomination de l’Italien Daniele Rustioni (tout juste âgé de 32 ans) comme chef permanent de son orchestre, et qui succèdera ainsi à Kazushi Ono à compter du 1er septembre 2017 pour un mandat de cinq ans.

Depuis quelques années, Daniele Rustioni marque déjà régulièrement les esprits – notamment dans un répertoire verdien – et affiche une carrière fulgurante. Après des études à Milan, à l’Accademia Musicale Chigiana de Sienne avec Gianluigi Gelmetti puis à la Royal Academy of Music de Londres, il trouve ses premiers engagements dès 2007 à la tête de l’Orchestre du Teatro Regio. Il est rapidement remarqué : il assiste Antonio Pappano comme « chef associé » à la Royal Opera House de Londres à partir de 2009 (il y dirige Aïda pour la première fois en 2011), puis fait ses débuts à la Scala en 2012 et enchaîne dès 2013 les représentations en Europe (on retient notamment Madame Butterfly au Bayerische Staatsoper de Munich puis à l’Opernhaus de Zurich – et qu’il dirigera de nouveau en septembre prochain dans une production de l’Opéra de Paris avec Ermonela Jaho) ou encore aux Etats-Unis, notamment à l’Opéra de Washington.
Daniele Rustioni connait par ailleurs déjà l’Opéra de Lyon, puisqu’il y dirigeait Simon Boccanegra l’année dernière, où il faisait déjà forte impressionpas un détail de la partition n'échappe à sa baguette, aussitôt traduit avec une délicatesse, une variété dans les couleurs et une adéquation stylistique qui font de l'ensemble de sa direction musicale une architecture exceptionnelle »).
Selon Daniele Rustioni, un chef doit savoir « écouter, communiquer et stimuler ». On ne doute pas qu’il parviendra à mettre l’axiome en pratique à Lyon où il entend également « enrichir son répertoire au sein d’un projet artistique d’excellence et d’ouverture ». On sera curieux de l’y entendre dès 2017 dans ses nouvelles fonctions de chef permanent, et d’ici là dans La Juive de Halévy au printemps 2016.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading