L'Opéra de Paris séduit le jeune public

Xl_op_ra_bastille__paris_2012

Renouveler le public qui fréquente les salles d’opéra (notamment en y attirant des spectateurs jeunes) est aujourd’hui un enjeu majeur pour toutes les grandes maisons lyriques. Pour y parvenir, lorsqu’il était à la tête de la Scala de Milan, Stéphane Lissner avait ainsi imaginé de proposer des places à « tarif jeune » à destination de ceux découvrant l’opéra et dès sa nomination comme directeur de l’Opéra de Paris, le même Stéphane Lissner annonçait la même politique à Paris. Des contingents de places et des représentations en avant-première sont ainsi réservées aux spectateurs de moins de 28 ans et proposées pour dix euros (notamment financées grâce au mécénat de la Fondation BNP Paribas – qui verse une enveloppe de 600 000 euros à l’ONP).

Aujourd’hui, on attend le bilan officiel de la première vraie saison de Stéphane Lissner – qui devrait révéler des comptes dans le rouge, mais les lyricomanes en saluent volontiers la qualité artistique et la capacité du nouveau directeur à attirer les plus grandes voix internationales sur les deux scènes parisiennes. D’ici là, l’établissement parisien dresse un premier bilan du renouvellement de son auditoire : au cours de la saison 2015-2016, 25 000 jeunes ont ainsi profité des places à dix euros dans le cadre de treize avant-premières. Les places se vendent par ailleurs généralement très vite (parfois en seulement quelques dizaines de minutes, en ligne et aux guichets) et selon Stéphane Lissner, « la demande est aussi forte pour les œuvres connues que pour les œuvres plus difficiles ».
Tout aussi notable, au sein de ce jeune public, l’établissement parisien dénombre 59% de nouveaux spectateurs qui découvraient ainsi l’Opéra de Paris – logiquement essentiellement originaire de région parisienne et très majoritairement féminin (à hauteur de 68,9% des réservations).

Fort de ce résultat jugé « plus que positif » par ses principaux acteurs, la maison parisienne entend réitérer l’opération dans le cadre de sa saison 2016-2017 : huit opéras seront ainsi de nouveau l’occasion « d’avant-premières jeunes », incluant souvent de nouvelles productions – à commencer par celle d’Eliogabalo (le 14 septembre) dont les places seront mises en vente dès demain jeudi 23 juin, puis suivi des nouvelles productions de Samson et Dalila avec Anita Rachvelishvili (le 1er octobre), de Cavalleria Rusticana (le 28 novembre), de Così fan Tutte (le 23 janvier 2017), de Carmen avec la (jeune) Clémentine Margaine ou encore la création de Trompe-la-Mort (le 13 mars 2017), mais aussi par exemple de la reprise très attendue des Contes d’Hoffmann avec Jonas Kaufmann fin octobre prochain.
Le renouvellement du public des maisons d’opéra est un enjeu de taille et l’argument financier est manifestement porteur pour encourager les jeunes lyricomanes de franchir les portes de l’établissement – pour mieux les fidéliser durablement ?

Pour réserver : les avants-premières Jeunes de l'Opéra de Paris

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading