Loïc Lachenal est nommé à la tête de l’Opéra Rouen-Normandie

Xl_loiclachenal

Parallèlement aux annonces des prochaines programmations, les maisons lyriques annoncent également en ce moment plusieurs changements de directions. Après la nomination de Christophe Ghristi à la tête du Théâtre du Capitole ou celle d’Alain Surrans à Angers-Nantes, c’est au tour du l’Opéra de Rouen Normandie d’annoncer le nom de son prochain directeur qui prendra ses fonctions dès le 1er octobre 2017 pour un mandat de cinq ans : Loïc Lachenal.

Depuis janvier déjà, les noms des six finalistes étaient connus. Emilie Delorme, directrice de l'Académie du Festival d'Aix-en-Provence ; Bruno Messina, directeur du Festival Berlioz ; Bénédicte Clermont, ancienne directrice technique du Théâtre des Champs-Elysées ; Alice Orange, directrice du festival de Sablé ; Christian Schirm, directeur artistique de l'Académie de l'Opéra de Paris (ex-Atelier lyrique) et enfin Loïc Lachenal sur lequel s’est donc porté le choix de Catherine Morin Desailly, présidente de l’Établissement public Opéra de Rouen Normandie, et du conseil d’administration.

Loïc Lachenal a fait des études de management culturel, de musique et d’histoire de l’art ; il est ainsi titulaire d’un Master II -métiers des arts et de la culture obtenu à Lyon, d’une maîtrise d’histoire de l’Art et d’un diplôme de piano. Il s’engage ensuite auprès de plusieurs artistes dans un compagnonnage orienté vers la découverte et la création.

Il a par ailleurs été chargé de mission – administrateur adjoint à l’Opéra de Saint-Etienne en 2001 et chargé de production et de programmation à l’Opéra de Massy en 2000. De 2006 à 2011, il a également été délégué artistique pour Accentus, le célèbre chœur formé par Laurence Equilbey et justement en résidence à Rouen, après avoir été directeur de production pour Musicatreize (sous la direction Roland Hayrabedian) de 2001 à 2006. Il rejoint finalement la « Chambre Professionnelle des Directions d’Opéra » qu’il a fait évoluer vers une organisation professionnelle plus large, un syndicat professionnel, appelée aujourd’hui «Les Forces Musicales», défendant la place des institutions musicales dans les politiques publiques, et dont il est l’actuel directeur.

Il prendra donc la suite de Frédéric Roels, à la tête de la maison rouennaise depuis le 5 octobre 2009. Sa prise de fonction ne sera pas forcément des plus simples, puisque le statut juridique de l’opéra est apparemment encore à définir de manière précise et qu’il n’a pas encore le label « d’Opéra National », sans oublier le cahier des charges souvent ambitieux que demandent les tutelles, particulièrement la région Normandie. Afin de répondre à ces attentes, Loïc Lachenal « propose un projet en grande partie fondé sur l’ouverture et sur une ambition renouvelée pour cette maison, son orchestre et ses équipes, à la hauteur des enjeux que l’échelle de la nouvelle région impose », selon le communiqué de presse. Il est donc probable que le virage entamé avec les opéras participatifs se poursuivent et, qui sait, peut-être davantage d’échanges hors les murs ?

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading