Le Pacific Opera Project imagine une Flûte Enchantée de jeu vidéo, et la diffuse en ligne

Xl_mf

Fondé en juillet 2011, le Pacific Opera Project (POP) a vu le jour « dans le but de proposer un opéra accessible, abordable et divertissant au public de Los Angeles ». Une approche originale reposant sur le fait de mêler art lyrique et culture populaire, en utilisant cette dernière comme base de mise en scène. 

Afin de poursuivre cette mission qui consiste notamment à (ré)intégrer l'opéra au sein de la culture populaire, POP tend à développer une communauté locale d'amateurs d'opéra, en proposant un opéra de qualité, innovant et abordable pour un public le plus large possible. Plutôt que de remanier complètement et sans logique appararente les livrets, au point que musique et textes pourraient paraître dénaturés, le groupe propose d'ancrer - y compris par une réécriture, mais réfléchie - les oeuvres dans des références culturelles larges et populaires, qui parlent ainsi à tous et particulièrement à un public qui n'a pas pour habitude de pousser les portes d'un opéra.

Tout a commencé en 2012 avec une Boheme: AKA "The Hipsters", montée en quelques jours à peine mais dont les places des trois représentations se sont vendues avec une rapidité fulgurante, tout en récoltant des éloges du public et des critiques. Une production simple, il est vrai, mais convaincante et accessible (rappelant ce que fait par exemple Pro'Scenio en France, dans la région lyonnaise, à coûts encore moindres et dans le but de promouvoir et d'aider également les jeunes talents). En effet, « l'idée était de produire des spectacles en environ une semaine de répétition, avec des coûts de production relativement bas, tout en proposant de la restauration, vin et nourriture compris, pour un prix modique ». Un concept qui évolue petit à petit depuis, et ce dès 2013 avec Il Barbiere di Siviglia et l'ajout d'un petit choeur. Le choeur fut complété l'année suivante pour arriver à un total de 20 personnes pour Carmen. L'année suivante, La Calisto (de Francesco Cavalli) a apporté l'ajout d'un petit orchestre d'époque et davantage de travail, avec des costumes élaborés, des effets spéciaux, davantage d'éclairage et même de l'eau courante sur scène (la production est en ligne ici). Cette même année a vu la reprise de La Boheme: AKA "The Hipsters", dans une production qui souhaitait rester fidèle à la simplicité de l'originale mais qui a pu multiplier par cinq le cachet des chanteurs et le passage du nombre de tables pour le public de 20 à plus de 40 par soir. 

L'aventure s'est poursuivie depuis, avec notamment deux productions en 2015, Ariadne auf Naxos (transposée en 1913 dans le cadre de la soirée d'ouverture de l'Ebell Club de Highland Park, où se tenait la représentation, et sur un nouveau livret anglais de Stephen Karr) et Falstaff. Les transpositions modernes et parfois décalées sont d'ailleurs de rigueur avec L'Elisir d'Amore dans l'univers des années 1950, à la sauce Grease et Happy Days, ou encore L'Enlèvement au Sérail dans l'univers de Star Trek.

Malgré la crise actuelle et l'impossibilité de jouer devant un public, le POP a décidé de proposer sa nouvelle production en ligne et invite le public à la découvrir ensemble, dans une watch party, une « fête » au cours de laquelle, chacun chez soi, tout le monde visionne le même contenu simultanément pour mieux le partager collectivement sur les réseaux sociaux. Une forme d'interaction inédite renouvelant le plaisir de partager une production avec un public, sans pour autant gêner les voisins par des murmures intempestifs. D'autant plus que cette production promet un réel décalage en ancrant La Flûte enchantée dans l'univers des jeux vidéo, et plus particulièrement celui de Nintendo, multipliant les références à Mario, Zelda (et Link), ou encore Donkey Kong. Pour  rejoindre la fête, rendez-vous ce mercredi 13 mai sur le site du POP (ainsi que nous l'annonçons dans nos rendez-vous numériques de la semaine).

Une façon ingénieuse et amusante de faire découvrir l'art lyrique à un nouveau public (et peut-être le jeu vidéo aux amateurs d'opéra), en s'appuyant sur des références popoulaires, sans pour autant rogner sur la créativité artistique ou l'expérience ludique de la soirée.

De nombreuses vidéos sont disponibles sur la chaîne YouTube de Pacific Opera Project, et plus d'informations restent disponibles sur le site officiel.

© Pacific Opera Project (POP)

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading