Le Metropolitan Opera suspend James Levine

Xl_16levine-master768-v2

Hier, dimanche 3 décembre, le Metropolitan Opera a annoncé officiellement qu’il suspendait ses relations avec le chef James Levine suite à des accusations d’abus sexuels sur mineurs qui se serait déroulés entre les années 1960 et 1980. Face à l’enquête ouverte pour ces faits, la maison new-yorkaise a préféré renoncer à sa collaboration avec le chef américain jusqu’à la fin de sa saison.

« Nous suspendons toutes nos relations avec James Levine, le temps de l’enquête, suite à plusieurs accusations de comportements déplacés à caractère sexuel de la part de M. Levine, qui se seraient déroulés au cours des années 1960 et 1980, incluant une période au cours de laquelle il menait sa carrière de chef au Met. M. Levine ne participera à aucune manifestation du Met, incluant la direction d’orchestre des représentations prévues au Met au cours de cette saison. Bien que nous attendions les résultats de l’enquête, initiée sur la base d’articles de presse, le Met a pris la décision d’agir dès maintenant », affirme Peter Gelb, directeur général du Met, dont les actions sont pleinement soutenues par le conseil d’administration et le comité exécutif du Met. (voir le tweet sur le compte official)

Atteint de la maladie de Parkinson depuis déjà des années, James Levine avait dû renoncer à la direction de la célèbre maison new-yorkaise à la fin de la saison passée après plus de 2 500 représentations et environ quarante ans de service. Il était alors devenu le premier directeur musical émérite, le poste ayant spécialement été créé pour lui (lire notre actualité à ce sujet). Il continuait ainsi à diriger ponctuellement certaines œuvres et quelques concerts, comme le Requiem de Verdi donné samedi dernier en mémoire au baryton Dmitri Hvorostovsky disparu récemment, ou encore comme la Tosca tant attendue en fin d’année où il devait partager la direction avec Gareth Morrell et Bertrand de Billy suite au retrait d’Andris Nelsons. Cette œuvre était particulièrement chère à James Levine puisqu’elle est celle qui avait marqué sa toute première direction au Metropolitan Opera. Il devait ainsi diriger la Première de Tosca lors de la Saint-Sylvestre, mais l’ensemble de ses contrats a donc été annulé par la direction de l’Opéra new-yorkais qui a également demandé à un avocat d’enquêter de son côté : « En attendant les résultats des investigations, sur la fois des nouvelles révélations de la presse*, le Met a décidé d’agir maintenant », a déclaré Peter Gelb, directeur général du Metropolitan Opera, ajoutant qu’« il s’agit d’une tragédie pour quiconque a été affecté ». Les noms des remplaçants de James Levine ne sont pour leur part pas encore communiqués (il était par exemple aussi attendu pour Il Trovatore et Luisa Miller).

*Il est ici fait référence aux révélations notamment du New-York Times et du New-York Post.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading