James Levine quitte ses fonctions de directeur musical du Metropolitan Opera

Xl_levine

Directeur musical du Metropolitan Opera de New York depuis 1976, James Levine était incontestablement l’une des figures emblématiques de l’établissement new-yorkais après avoir dirigé quelque 2550 représentations de plus 85 opéras en plus de quarante ans d’exercice – une longévité record pour un chef d'orchestre au sein de la maison. Et si lors de la présentation de la prochaine saison de l’établissement, le directeur général du Met Opera, Peter Gelb, se refusait à envisager la retraite de son directeur musical, la maladie contraint aujourd’hui James Levine à quitter ses fonctions au sein de la maison new-yorkaise dès la fin de la présente saison – on le sait atteint de la maladie de Parkinson depuis déjà des années et déjà sa santé précaire l’avait contraint à un repos forcé à plusieurs reprises, notamment lors des saisons 2011-12 et 2012-13 du Met.

Lors de la saison prochaine, James Levine endossera le rôle de directeur musical émérite (une première au Met, le poste est créé spécialement pour lui) et continuera d’assurer certains de ses engagements, mais se voit contraint d'en abandonner d’autres. Par voie de communiqué, le Met précise notamment que James Levine renonce ainsi à la nouvelle production de Lulu en novembre prochain pour mieux se consacrer à la reprise de Tannhäuser. Et dans le cadre de la prochaine saison de l’établissement, le maestro entend bien diriger les reprises de l’Italienne à Alger, de Nabucco ou d’Idomeneo, mais il renonce à l’emblématique Chevalier à la Rose, nouvelle production très attendue avec Renée Fleming et Elina Garanca, qu’il devait diriger en avril 2017.

Pour l’heure, le Met Opera indique avoir promu John Fisher (jusqu’alors directeur de l’administration musicale) au poste de directeur général adjoint, ayant notamment pour attribution de superviser les activités des chefs de chaque production à venir et le coaching musical des interprètes afin de maintenir « le haut niveau de qualité musicale de l’établissement ». Et de son côté, comme pour mieux transmettre son héritage, James Levine restera à la tête du programme pour le développement des jeunes artistes du Met.
Régulièrement interrogé quant à la succession de James Levine, Peter Gelb s’était jusqu’à présent toujours refusé à envisager cette hypothèse. Aujourd'hui, le Metropolitan Opera indique être officiellement à la recherche du successeur de son chef historique. 

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading