La saison 2022 de l'Opéra Comique est en ligne !

Xl_op_ra_comique_2022

Alors que l’Opéra Comique se prépare à proposer Fidelio dès le 25 septembre prochain, la maison parisienne n’oublie pas de regarder vers l’avenir et profitera de cette rentrée pour présenter sa saison 2022, ce dimanche à 11h en marge des Journées du Patrimoine. Une saison pour tous les goûts et colorée, comme le montre son site internet « tout beau tout neuf » sur lequel on peut d'ores et déjà trouver les différents spectacles qui raviront le public l’année prochaine.

Celle-ci s’ouvrira avec la reprise d’un des grands succès de 2018, à savoir le superbe Hamlet imaginé par Cyril Teste, qui « choisit de confronter l’action au regard sur l’action » ainsi que nous l’écrivions. Nous retrouverons avec plaisir Louis Langrée à la direction musicale, mais également Sabine Devieilhe, Stéphane Degout, Sylvie Brunet-Grupposo ou encore Jérôme Varnier, qui reprendront leurs rôles respectifs dans lesquels ils avaient tant brillé lors de la création de la production. De quoi débuter l’année sous les meilleurs auspices !

En février, l’Opéra accueillera la Coronis de Sebastian Duron, créée à Caen en 2019, marquant la « redécouverte d’un trésor lyrique baroque mêlant tragique et burlesque, chœurs fastueux et chansons populaires espagnoles ». Pour cela, la mise en scène d’Omar Porras fait appel à des acrobates et des danseurs, en plus des musiciens et des chanteurs. Sous la baguette de Vincent Dumestre, Marie Perbost endossera le rôle-titre face au Protée de Cyril Auvity et au Triton d’Isabelle Druet.

Après les plaisirs de la rareté, le public pourra se griser avec La Périchole d’Offenbach, d’autant plus que ce n’est ni plus ni moins que Stéphanie d’Oustrac qui est attendue dans le rôle-titre. Si cette information seule a déjà de quoi donner envie de se précipiter au spectacle, ajoutons qu’elle aura pour partenaires Philippe Talbot (Piquillo), Marie Lenormand (Berginella, Frasquinella), Tassis Christoyannis (Don Andrès de Rebeira), ou encore Eric Huchet (Don Miguel de Panarellas) et Lionel Peintre (Don Pedro de Hinoyosa). Quant à Valérie Lesort, elle signera une mise en scène « colorée et hautement fantaisiste », également portée par « la baguette précise et chaleureuse de Julien Leroy ». Une Périchole qui devrait donc faire date !

Le mois de juin sera celui de la découverte avec la nouvelle production de Madame White Snake. Il s’agit de l’adaptation lyrique d’une légende chinoise autour d’un personnage mi-femme mi-serpent et d’une histoire d’amour, de trahison et de vengeance. Cette légende a déjà fait l’objet de plusieurs adaptations artistiques, et il s’agit là de la version lyrique la plus récente, créée à l’Opéra de Boston en 2010 et ayant reçu le prix Pulitzer pour la musique l’année suivante. Chen Shi-Zheng, grand artiste chinois, signera la mise en scène, tandis que Samuel Mariño tiendra le rôle de Xiao Qing – soprano masculin que nous avions hâte d’entendre sur scène après l’écoute de son dernier disqueZachary Wilder interprétera le rôle de Xu Xian et Kathleen Kim celui de Madame White Snake.

La rentrée prochaine sera marquée par le retour de Lakmé sur la scène qui l’a vue naître en 1883. Après la production de Lilo Baur donnée en 2014, reprise plusieurs fois sur diverses scènes depuis, l’Opéra Comique propose non pas une reprise, mais une nouvelle mise en scène signée par Laurent Pelly et dirigée par Raphaël Pichon. Le public retrouvera avec bonheur Sabine Devieilhe dans le rôle-titre qu’elle avait justement marqué de son empreinte en 2014, sur cette même scène. Elle retrouvera le Gerald de Frédéric Antoun, qui était déjà son partenaire de scène à l’époque, ainsi que Stéphane Degout, ici en Nilakantha, ou encore Ambroisine Bré en Mallika.

Toutefois, la metteure en scène de la Lakmé de 2014, Lilo Baur, sera elle aussi présente cette saison, mais pour l’Armide de Gluck, dirigée musicalement par Christophe Rousset. Le rôle-titre sera confié à Véronique Gens, entourée par un plateau trois étoiles : Ian Bostridge, Jean-Sébastien Bou, Anaïk Morel, Philippe Estèphe, Enguerrand de Hys et Florie Valiquette.

Enfin, l’année se clôturera de manière originale avec la Petite boutique des horreurs (Little Shop of Horrors) d’Alan Menken, pour « un spectacle déjanté et familial, dans la pure tradition de cette comédie musicale à succès, drôle et horrifique à la fois ». Il s’agira ici de la version française de l’œuvre inspirée par le film américain de Roger Corman datant de 1960. La comédie musicale fut créée en 1982, avant d’inspirer à son tour un film musical à Frank Oz en 1986. La maison parisienne nous promet des surprises scéniques dans cette production imaginée par Valérie Lesort et Christian Hecq, qui avaient notamment signé un Domino noir particulièrement réussi ici-même, en 2018. Les artistes de la Nouvelle Troupe, Marc Mauillon, Judith Fa, Lionel Peintre et Damien Bigourdan, sauront nous « faire hurler de rire et d’horreur » sous la direction de Maxime Pascal. Une façon réjouissante, originale et déjantée de terminer l’année en beauté – et en horreur !

Une fois encore, l’Opéra Comique s’inspire de son répertoire tout en s’ouvrant à de nouveaux horizons afin d’ouvrir ses portes à un large public, sans pour autant rogner sur la qualité de ses propositions. A noter d’ailleurs que dans ce souci d’accessibilité au plus grand nombre, non seulement l’opéra propose des séances en audio description, mais de nouveau également des « séances relax », son « dispositif d’accueil inclusif bienveillant, visant à faciliter la venue au théâtre de personnes dont le handicap peut entraîner des comportements atypiques et imprévisibles pendant la représentation ». A noter également que le site internet n’est pas le seul à avoir fait peau neuve, puisque la maison annonce également un nouveau système de billetterie, avec un parcours d’achat simplifié ainsi qu’un choix du placement avec vue de la visibilité sur la scène. Tout est fait, une fois encore, pour que le public continue à se sentir chez lui en se rendant dans cette salle historique qui n’en demeure pas moins familiale.

Plus d'informations sont disponibles sur le site officiel de l'Opéra Comique.

Elodie Martinez

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading