La Monnaie de Bruxelles met Mozart à l'honneur en février

Xl_f_vrier_mozartien_la_monnaie

Après avoir connu à la rentrée une réouverture des salles qui n’a malheureusement pas duré, cela fait maintenant presque trois mois que le Théâtre royale de la Monnaie – De Munt (à Bruxelles) n’a pas accueilli de public. Un triste constat qui se fait alors que la situation ne semble pas s’améliorer, mais la maison belge annonce reprendre les répétitions « dans les semaines à venir », « avec le désir sincère de présenter au public la seconde moitié revisitée de (sa) saison ». 

Compte-tenu « de la situation sanitaire incertaine », il a été décidé que la programmation du mois de février se fera « exclusivement en streaming », et sous le signe de Mozart avec, pour commencer, un récital de Christoph et Julian Prégardien, entre père et fils le 3 février. Un récital qui s’inscrit dans un travail que font les deux ténors depuis quelques années, et qui proposera un programme différent de celui proposé ce soir à la Philharmonie puisque si Beethoven, Schubert, Brahms, Zilcher et Silcher seront présents, Mozart les rejoindra.

Quatre jours plus tard, soit le 7 février, le couple Sabine Devieilhe et Raphaël Pichon proposeront un récital « Mozart Akademie », faisant revivre la soirée viennoise du 23 mars 1783 lors du concert « Akademie » organisé au Burgtheater, qui est « l’un des rares concerts donnés par Mozart dont nous est parvenu le détail des œuvres jouées ». Au programme de cette soirée exceptionnelle, « la Symphonie Haffner, mais aussi les danses pétillantes que Mozart a écrites pour le carnaval de Vienne et un florilège de ses grands airs de concert et d’opéra ». Un programme Mozart qui n’est pas sans rappeler le disque Mozart, The Weber sisters dans lequel la soprano et le chef proposaient déjà d’entendre, avec une virtuosité saluée par tous, le talent du compositeur autrichien. Un avant-goût qui augure déjà une belle soirée.

Le 19 février, ce sera au tour de l’opéra Der Schauspieldirektor, singspiel composé en 1786 sur un livret de Gottlieb Stephanie. La mise en scène sera signée par Michael De Cock et Fabrice Murgia (dont on a déjà pu apprécier le travail pour Le Palais enchantée dijonnais), tandis qu’Alain Altinoglu sera à la direction musicale. Enfin, l’Orchestre de la maison présentera son premier concert symphonique depuis l’ouverture de la saison en septembre le 21 février, avec un programme « Mozart Symphony 39 » dédié, naturellement, au maître de Salzbourg.

Plus d’informations sont disponibles sur le site officiel de la Monnaie, y compris les éventuels tarifs de ces retransmissions en streamings.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading