International Opera Awards 2018 : le palmarès

Xl_opera_awards_2018

Hier se tenait au London Coliseum la cérémonie de remise des prix des International Opera Awards 2018 (dont nous annoncions la liste des finalistes en février dernier). Une cérémonie organisée par le groupe Mazars et orchestrée par Ella Marchment, dont le but est d’honorer les réalisations lyriques exceptionnelles sur scène, dans les coulisses et dans la fosse, au cours d’une soirée ponctuée par les performances de quelques-unes des grandes ou jeunes figures de l'opéra, comme Anne Sophie Duprels, Brindley Sherratt, Toby Spence ou Camilla Tilling, mais aussi trois des finalistes du prix du jeune interprète de l’année, Gordon BintnerAnush Hovhannisyan ou encore Wallis Giunta, distingué par le prix du jeune interprète de l'année.

Fondé en 2013 par l'amateur d'opéra et philanthrope Harry Hyman, les Opera Awards existent non seulement pour célébrer des artistes établis, mais aussi soutenir la prochaine génération de talents lyriques, notamment au travers de l'Opera Awards Foundation, qui octroie des bourses aux jeunes interprètes notamment grâce aux fonds récoltés par la vente des billets de la cérémonie de remise des Opera Awards
Une volonté de transmission entre les générations notamment saluée par la mezzo-soprano espagnole Teresa Berganza, âgée de 83, et ayant reçu un Award d'honneur pour l'ensemble de sa carrière qu'elle a débutée au festival d'Aix-en-Provence en 1957 dans le rôle de Dorabella dans Cosi fan tutte, avant de s'imposer comme l'une des références des rôles de Cherubino (Les Noces de Figaro), Rosina (Le Barbier de Séville), ou encore Cenerentola et Carmen, en plus d'avoir été la Zerlina du film Don Giovanni de Joseph Losey. Lors de la remise de son prix, elle indiquait recevoir « avec une grande émotion ce prix inestimable au nom de toute une génération », évoquant « ceux qui sont encore parmi nous et ceux qui nous ont quittés » et considérant avoir aujourd'hui « accompli (s)a mission et devoir maintenant abandonner la lumière des projecteurs au profit de la nouvelle génération ». 

C'est cette nouvelle génération que le jury a distingué dans le cadre de l'édition 2018 des International Opera Awards. Piotr Beczala, actuellement à New York aux côtés de Sonya Yoncheva dans Luisa Miller, est ainsi désigné interprète masculin de l'année (devant notamment Simone Piazzola ou Michael Spyres), aux côtés de Malin Byström qui remporte le prix de l'interprète féminine (devançant Barbara Hannigan ou encore Ermonela Jaho) et de Pretty Yende, distinguée du Prix du Public avec plus de 10 000 votes récoltés en ligne.

Et si l’on se souvient encore du palmarès de l’an passé récompensant notamment l’Opéra de Lyon en tant que « Maison d’Opéra de l’année », la France n’a pas autant brillé cette année, à l’exception du prix de l’enregistrement de l’année (récital) remis à Véronique Gens pour son album Visions sorti chez Alpha en juin dernier. L'enregistrement des Troyens de Berlioz que nous avions pris grand plaisir à chroniquer et à qualifier d'anthologique est également reconnu comme "Enregistrement de l'année" mais en opéra. Le prix de la « Maison d’opéra de l’année » revient ici à la Bayerische Staatsoper de Munich tandis que la Scala de Milan est saluée pour son orchestre et que le Teatro Real de Madrid est également récompensé pour sa nouvelle production de Billy Budd de Britten mise en scène par Deborah Warner. C’est toutefois Mariusz Trelinski qui est nommé « Metteur en scène de l’année ». Nous pourrons retrouver son Ange de feu cet été à Aix-en-Provence, sous la direction de Kazushi Ono, qui était pour sa part en lice dans la catégorie du « Chef d’orchestre de l’année », remporté cependant par Vladimir Jurowski qui succède ainsi à Philippe Jordan.

À noter que la cérémonie a fait l'objet d'une captation dont les meilleurs moments seront diffusés par la BBC Radio 3 dans le cadre d'une émission spéciale de 90 minutes, ce dimanche 15 avril à 21h15. 

Liste complète des lauréats 2018 :

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading