Adriana Gonzalez et Xabier Anduaga lauréats du concours Operalia 2019

Xl_eaghwojwsaea-pz

Ainsi que nous l’évoquions récemment, la finale du concours Operalia 2019 s’est tenue ce vendredi au National Theater de Prague. L'événement était retransmis en direct sur les réseaux sociaux ou sur la plateforme Medici (ou la soirée est disponible en replay), et ce sont finalement la soprano guatémalienne Adriana Gonzalez (avec « Amour, ranime mon courage », extrait de Roméo et Juliette de Gounod)) et le ténor espagnol Xabier Anduaga (après avoir chanté « Ah! Mes amis, quel jour de fête! », de la Fille du Régiment, de Donizetti) qui ont remporté les Premiers Prix masculin et féminin de la compétition, ainsi que les deux prix de Zarzuela (le Pepita Embil pour la soprano et le Don Plácido Domingo Ferrer pour le ténor).

Adriana Gonzalez était en résidence à l’Académie de l’Opéra de Paris de 2015 à 2017 – ainsi que le rappelle la maison parisienne dans ses félicitations sur son site officiel –, ce qui lui a notamment permis de jouer en 2019 dans la tournée de La Chauve-souris qui passait entre autre par Bobigny (où nous avions toutefois entendu la seconde distribution). Elle a également été une formidable Liu dans Turandot à Toulon où « son style d’une rare élégance » avait déjà fait chavirer le cœur du public (lire notre chronique), sans oublier sa Giannetta un peu plus tôt en 2018 dans L'Élixir d'amour à Bastille aux côtés de Lisette Oropesa et de Vittorio Grigolo. Ce prix prestigieux n’est toutefois pas le premier qu’elle remporte puisqu’elle a déjà reçu celui de la Révélation lyrique décerné par l’Hemeroteca Nacional de Guatemala en 2009, celui du Festival della Canzone Italiana en 2012, ainsi que le troisième prix de la Veronica Dunne International Singing Competition, à Dublin, en 2016. Nous aurons le plaisir de la retrouver la saison prochaine dans le rôle de Micaëla à l’Opéra de Zurich ou encore dans celui de la Comtesse des Noces de Figaro à l’Opéra national de Lorraine.

Quant à Xabier Anduaga, il avait attiré notre attention « dès les premières notes » dans Ricciardo e Zoraide au Festival Rossini de Pesaro en 2018, alors aux côtés de Pretty Yende et de Juan Diego Florez (lire notre chronique), après qu’il a été jeune talent de l’Accademia Rossiniana en 2016 ou encore Adraste dans Le siège de Corinthe l’année suivante. Nous le retrouverons la saison prochaine à l’Opéra de Paris où il interprétera le Conte Almaviva dans Le Barbier de Séville en janvier/février 2020.

Le Deuxième Prix et le Prix du public se rejoignent pour leur part dans cette édition 2019 et saluent tout deux la mezzo-soprano russe Maria Kataeva (« Idamante touchant et intense » dans Idomeneo à l'Opéra de Flandre en 2016) ainsi que le baryton sud-coréen Gihoon Kim. Le Troisième Prix est quant à lui décerné au contre-ténor américain Aryeh Nussbaum Cohen et à la soprano suisse Christina Nilsson qui remporte également le Prix Birgit Nilsson avec la soprano américaine Felicia Moore. Enfin, le prix CultureArte revient à la soprano russe Anna Shapovalova.

Des prix qui sont un formidable tremplin non seulement pour la notoriété qu’ils apportent, mais aussi pour l’aide financière qu’ils représentent allant de 5 000 dollars (environ 4 500 euros) pour les finalistes n’ayant pas remporté de prix, ou encore de 10 000 à 30 000 dollars (soit environ 9 000 à environ 27 000 euros) pour les différents prix remportés.

Plus d’informations sur le site officiel du concours.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading