Jon Vickers

Informations Agenda Professionnel Biographie & roles
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

  • Nom :Vickers
  • Prénom :Jon
  • Date de naissance :29/10/1926
  • Date de mort :10/07/2015
  • Nationalité :Canada
  • Tessiture :Tenor

Agenda Professionnel

Dates
Personnages
Lieux

01 janvier 1978

Biographie

Jonathan Stewart dit Jon Vickers est un des plus grands ténors du XXème siècle. Sa voix, au timbre unique, est reconnaissable entre toutes, comme celle de Maria Callas avec qui il possède en commun un sens dramatique et une présence scénique exceptionnels. Triomphant dans les grands rôles tragiques, Vickers sera le ténor héroïque le plus recherché de son époque. Beethoven, Verdi, Berlioz, Puccini ou Britten font partie de ses compositeurs de prédilection. Jon Vickers recherche l’intensité et l’expressivité en interprétant de préférence des personnages déchirés et tourmentés comme le Florestan du Fidelio de Beethoven, l’Otello de Verdi ou le Peter Grimes de Britten. Toutes ses interprétations sont longuement réfléchies et il lui arrivera de refuser des rôles ou des mises en scène qui heurtent ses convictions artistiques ou morales. Fervent chrétien, il renonce à chanter Tannhäuser parce que le personnage lui semble trop dominé par ses pulsions qui en font le jouet des plaisirs promis par le Venusberg.

Jon Vickers est né le 29 octobre 1926 au Canada, à Prince Albert. Après avoir été tenté par le monde des affaires, il commence à chanter en amateur, puis il entame des études au Conservatoire de Toronto. Il fait bientôt ses débuts dans la Canadian Opera Company. En 1957, le chanteur attire l’attention sur lui en interprétant Enée dans Les Troyens de Berlioz dirigé par Rafael Kubelik. C’est le point de départ d’une carrière internationale. En 1958, il est Siegmund dans La Walkyrie de Wagner au Festival de Bayreuth. Il ne participera qu’une seconde fois à ce festival en 1964 et il n’a chanté que trois grands rôles du répertoire wagnérien, Siegmund, Parsifal et Tristan.

L’Opéra de Vienne et la Scala de Milan le réclament bientôt – et le Metropolitan de New-York se l’attache en 1960. Herbert von Karajan l’invite régulièrement au Festival de Salzbourg. Le 22 janvier 1965, Vickers fait ses débuts à l’Opéra de Paris où il incarne Riccardo dans Un bal masqué de Verdi. Le ténor deviendra un habitué du Palais Garnier où il triomphera dans Parsifal en 1976 ou encore dans Otello en 1977. Otello est un rôle qu’il a profondément marqué comme en témoignent plusieurs enregistrements filmés, dont celui réalisé en studio à Berlin en 1974 sous la direction d’Herbert von Karajan, avec Mirella Freni. Vickers sera aussi un Néron d’anthologie dans Le Couronnement de Poppée de Monteverdi en 1978 à Paris.

Le Festival d’Orange fait, lui aussi, un accueil enthousiaste au ténor qui incarne Hérode dans la Salomé de Richard Strauss ou Florestan dans le Fidelio de Beethoven, un personnage où il excelle. En 1973, Vickers triomphe aux Chorégies dans Tristan et Isolde de Wagner où il a pour partenaire la grande Birgit Nilson. Une riche discographie nous permet d’apprécier encore aujourd’hui le rayonnement exceptionnel d’une voix inimitable capable de passer du murmure le plus ténu aux éclats les plus saisissants. Jon Vickers est mort le 10 juillet 2015 après avoir lutté plusieurs années contre les atteintes de la maladie d’Alzheimer.

CD

Répertoire

Wenzel

Interprété dans

Prodaná nevěsta

Commentaires

Loading