Le couronnement de Poppée - L'Incoron...

Informations Description
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

  • Compositeur :Claudio Monteverdi
  • Librettiste :Francesco Busenello
  • Année de création :1642
  • Lieu de création :Italie
  • Nombre d'acte :4
  • Langue originale :Italien
  • Maison d'opéra de la production originale :Teatro Grimano

Description de l'Œuvre

Description Prologue Acte 1 Acte 2 Acte 3

Du dernier opéra que composa Monteverdi, il existe deux versions musicales assez différentes et plusieurs livrets. De quoi embarrasser les musicologues et rendre difficile l’établissement d’une partition définitive dont la véritable paternité a parfois été contestée. Quoi qu’il en soit, Le couronnement de Poppée apparaît comme l’ultime chef-d’œuvre d’un compositeur parvenu à l’apogée de ses moyens musicaux et dramatiques qui lui permettent de rendre toutes les nuances des passions humaines. Ambition aveugle, amour immodéré du pouvoir, envie et désirs effrénés déterminent l’action dans cet opéra novateur dont la première originalité réside dans le choix d’un sujet historique traité avec le plus grand réalisme psychologique. Loin des héros sublimes de la mythologie, s’inspirant des récits de Tacite et Suétone, l’ouvrage offre une galerie de personnages peu recommandables dépourvus de tout sens moral.  Démystification des héros et  vérité dans la peinture des caractères, resteront la marque de fabrique de l’opéra vénitien adapté au goût d’un public nouveau, plus mélangé, fortement séduit par l’alliance du trivial et du grandiose, mais aussi, cultivé et familier des grands historiens de l’Antiquité. Si Le couronnement de Poppée marque la naissance de l’opéra moderne en inventant une nouvelle théâtralité, il innove aussi par ses audaces rythmiques, harmoniques et vocales mises au service de l’efficacité dramatique. La primauté est accordée au chant avec l’utilisation d’un orchestre réduit et l’expressivité des passions atteint un réalisme saisissant grâce à cette lumineuse nudité des voix. 

Résumé

L’empereur Néron entretient une liaison passionnée avec Poppée, la femme d’Othon. Pour épouser sa maîtresse, il envisage de répudier l’impératrice, Octavie. L’ambitieuse Poppée, bien décidée à devenir impératrice, convainc Néron de condamner à mort Sénèque, hostile à leurs projets. De son côté, Octavie pousse Othon à tuer sa femme infidèle avec l’aide de son ancienne amante, Drusilla. Mais le complot est découvert. Néron saisit l’occasion pour condamner les trois complices à l’exil. Octavie, répudiée, fait ses adieux à Rome tandis que Néron peut enfin épouser Poppée qui est sacrée impératrice.  

Prologue

Le prologue met en scène trois allégories : l’Amour, la Fortune et la Vertu. L’Amour soutient qu’il triomphera de ses deux rivales avant la fin de la journée.

Acte 1

Au lever du jour, Othon  de retour chez lui après une longue absence, se désespère lorsqu’il constate l’infidélité de sa femme, Poppée, devenue la maîtresse de l’empereur, Néron. Poppée est bien décidée à devenir impératrice à la place d’Octavie qui se lamente sur son sort malgré les exhortations de Sénèque. Poppée voyant en Sénèque un obstacle à la réalisation de ses ambitions, parvient à convaincre Néron de le condamner à mort. Othon fait de vifs reproches à sa femme infidèle, qui se moque de lui. Il décide de se venger en sollicitant l’aide de son ancienne amante, Drusilla.

Acte 2

Le dieu Mercure vient annoncer à Sénèque qu’il va mourir. Le philosophe stoïcien, très digne, se soumet à la sentence de mort décrétée par Néron. Octavie ordonne à Othon de tuer Poppée et lui conseille de se déguiser en femme pour accomplir plus facilement ce forfait. Drusilla, toujours amoureuse d’Othon, l’aide à s’introduire déguisé dans les appartements de sa femme. Mais au moment où il va lui donner le coup mortel, l’Amour arrête son bras et réveille Poppée.

Acte 3

Alors que Drusilla espère apprendre la mort de sa rivale, Poppée, on vient l’arrêter pour tentative d’assassinat. Devant Néron, elle se laisse accuser pour sauver Othon et elle est condamnée à mort. Dès qu’Othon l’apprend, il avoue à Néron avoir agi sur ordre d’Octavie. L’empereur condamne les deux complices à l’exil et s’empresse d’ordonner la répudiation et le bannissement d’Octavie qui doit faire ses adieux à Rome. Néron peut enfin réaliser la promesse faite à Poppée de l’épouser et de la faire couronner impératrice.
Amour fête sa victoire annoncée dans le Prologue, avec sa mère, la déesse Vénus, et les deux amants exultent dans un magnifique duo final.

Commentaires

Loading