Opéra National de Bordeaux - Opéra Na...

Informations Description Calendrier Commentaires
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

Description

L'histoire de Bordeaux et celle de son Grand Théâtre se rejoignent à plus d'un titre, croisant même le destin d'un pays ... Le gouvernement français s'étant replié en 1870 à Bordeaux, l'Assemblée nationale siégea au Grand Théâtre et y proclama en 1871 la IIIè République!

C'est le descendant du cardinal de Richelieu, le maréchal-duc de Richelieu, gouverneur d'Aquitaine, qui passa commande à l'architecte Victor Louis, en 1773, d'une salle de spectacles, dont il choisit également l'emplacement. Bordeaux, alors florissante et prestigieuse, vivant du commerce avec les colonies et du commerce des vins, manquait en effet d'un théâtre digne d'elle. Le bâtiment existant avait brûlé en 1756. Dans l'esprit du gouverneur, il fallait un théâtre à la mesure de la ville, prospère, de ses riches négociants et de leurs hôtels particuliers.

Le maréchal-duc de Richelieu n'avait pas choisi n'importe quel architecte': Victor Louis avait été, auparavant, appelé à la cour de Pologne par le roi Stanislas Auguste II Poniatowski, et ensuite il construisit, outre l'hôtel de Saige à Bordeaux, la Comédie-Française à Paris...

L'élégance du Grand Théâtre, ses proportions équilibrées, la délicatesse de ses décorations en firent un modèle de l'architecture théâtrale néoclassique, et il est encore l'un des plus beaux théâtres en France. Car ce ne sont pas seulement la façade, avec ses douze colonnes corinthiennes et son faux air de Palais-Royal, ou la salle avec son plafond de Robin, qui méritent l'attention du visiteur. En effet, le lustre en cristal de Bohême, le plafond à caissons du hall et surtout le grand escalier en y dont s'inspira Garnier pour l'Opéra de Paris rivalisent de beauté.

Légèrement ovale comme la Scala de Milan, la salle à l'italienne bénéficie d'une acoustique remarquable. Elle fut inaugurée en 1780 avec un spectacle composite, qui comprenait, entre autres, le premier acte d'Athalie. Quatre cent cinquante chandelles éclairaient la salle décorée dans les tons de gris, bleu pâle et or. En 1799, à la suite de dommages dus à la Révolution, on restaura le théâtre, y installant des loges - très vite retirées ensuite pour cause d'inconfort - et des baignoires au parterre, dont les grilles spéciales permettaient de voir sans être vu ... Sans doute est-ce la raison pour laquelle la citoyenne Latapie, en charge du théâtre, loua ces dernières à des fins plus privées que théâtrales !

Malgré des difficultés financières qui contraignirent les directeurs successifs à louer le péristyle à des commerçants (jusqu'en 1829), à louer les caves en guise d'ateliers à des tonneliers (jusqu'en 1855) et même, en 1806, à exploiter le salpêtre sur les murs des caves... malgré les apparences donc, le Grand Théâtre acquit très vite une réputation à la mesure de sa beauté, en particulier dans le domaine des ballets. Sous le Second Empire, l'Opéra de Bordeaux devint une des grandes scènes lyriques françaises, jouant presque immédiatement après leur création à Paris des oeuvres nouvelles, invitant les grands noms parisiens de la musique et du chant. Une troupe permanente assurait cependant le répertoire, faisant preuve de qualités artistiques et musicales indéniables. On jouait aussi régulièrement Le Crépuscule des Dieux, la Juive, etc. Pour le centenaire du Grand Théâtre, en 1880, on entreprit des travaux de restauration qui maintinrent la décoration Second Empire, avec ses velours rouges et son foyer transformé en salle de bal alors qu'il était une superbe salle de musique de chambre, à l'origine.

Entre 1920 et 1947, le Grand Théâtre put se targuer de nombreuses premières locales (Le Chevalier à la rose, par exemple), témoignant de son avance en matière musicale sur les autres villes de province. Les grandes vedettes internationales, des chefs permanents comme André Cluytens, la première française d'Adrienne Lecouvreur, voilà qui constitue la marque de ces années.

Avec la création, en mai 1950, du Festival du Mai musical, et l'arrivée, comme directeur du Grand Théâtre, de Roger Lalande, l'Opéra de Bordeaux prend un nouvel essor. La conception de la mise en scène est renouvelée et prend davantage d'importance; de nombreuses créations mondiales marquent la vie musicale du « Port de la lune » : Sampiero Corso de Tomasi, en 1956, Ondine de Sancan en 1966, Altanima de Robert Dussaut en 1969. Les premières françaises d'opéras étrangers sont également nombreuses : von Einem, Britten, Fortner, etc.

Dans les années 1970, le Grand Théâtre de Bordeaux s'est orienté vers les coproductions régionales, essentiellement avec le Capitole de Toulouse et le Théâtre d'Avignon, qui ont permis aux Bordelais de découvrir en création régionale : Turandot, Eugène Onéguine, Nabucco, La Fille du Far-West, La Finta Giardiniera, La Pietra del Paragone, Le Barbier de Séville de Paisiello, Falstaff de Salieri ... Un vaste répertoire d'où ne sont pas exclues les créations contemporaines, de L'Opéra d'Aran de Bécaud à Montségur de Landowski, en passant par Eurydice de Damase, Andrea del Sarto de Daniel Lesur, La Comédie sur le pont et Ariadna de Martinù, L'Ours, Tango pour une femme seule, Le Roi Gordogane, Trois Contes de l’honorable fleur de Ohana et Erzebet de Charles Chaynes…

Au début des années 1990, de grands travaux de rénovation ont permis au théâtre à la fois de retrouver certains décors de ses origines et toute en s’équipant des technologies modernes.

Parallèlement à cette action, le Grand Théâtre de Bordeaux est un devenu un service public à part entière. Actions en faveur des scolaires, conférences, concerts, création d’une discothèque, ont fait du Théâtre de Louis une véritable maison de la culture au service de la musique et de l’art lyrique.

Calendrier

Dates
Productions
Horaires

03 juin 2018

01 juin 2018

29 mai 2018

15:00

20:00

20:00

18 mai 2018

17 mai 2018

15 mai 2018

14 mai 2018

20:00

20:00

20:00

20:00

11 avril 2018

09 avril 2018

07 avril 2018

05 avril 2018

03 avril 2018

20:00

20:00

20:00

20:00

20:00

14 février 2018

12 février 2018

11 février 2018

09 février 2018

07 février 2018

20:00

20:00

15:00

20:00

20:00

21 janvier 2018

19 janvier 2018

15:00

20:00

06 novembre 2017

20:00

23 octobre 2017

22 octobre 2017

20:00

15:00

21 mai 2017

19 mai 2017

16 mai 2017

14 mai 2017

11 mai 2017

09 mai 2017

15:00

20:00

20:00

15:00

20:00

20:00

15 mars 2017

14 mars 2017

12 mars 2017

11 mars 2017

20:00

20:00

15:00

20:00

26 janvier 2017

25 janvier 2017

23 janvier 2017

22 janvier 2017

20 janvier 2017

19 janvier 2017

20:00

20:00

20:00

15:00

20:00

20:00

06 novembre 2016

15:00

03 février 2016

01 février 2016

30 janvier 2016

27 janvier 2016

24 janvier 2016

20:00

20:00

20:00

20:00

15:00

30 octobre 2015

27 octobre 2015

19:00

20:00

02 octobre 2015

30 septembre 2015

27 septembre 2015

24 septembre 2015

20:00

20:00

15:00

20:00

09 juin 2015

06 juin 2015

03 juin 2015

31 mai 2015

25 mai 2015

22 mai 2015

20:00

20:00

20:00

15:00

20:00

20:00

26 avril 2015

24 avril 2015

22 avril 2015

20 avril 2015

18 avril 2015

15:00

20:00

20:00

20:00

20:00

07 avril 2015

04 avril 2015

01 avril 2015

29 mars 2015

26 mars 2015

19:00

19:00

19:00

15:00

19:00

25 janvier 2015

23 janvier 2015

22 janvier 2015

21 janvier 2015

15:00

20:00

20:00

20:00

23 novembre 2014

22 novembre 2014

20 novembre 2014

19 novembre 2014

15:00

20:00

20:00

20:00

07 octobre 2014

06 octobre 2014

05 octobre 2014

03 octobre 2014

02 octobre 2014

01 octobre 2014

30 septembre 2014

29 septembre 2014

28 septembre 2014

26 septembre 2014

20:00

20:00

15:00

20:00

20:00

20:00

20:00

20:00

15:00

20:00

08 juin 2014

05 juin 2014

02 juin 2014

30 mai 2014

27 mai 2014

15:00

20:00

20:00

20:00

20:00

30 avril 2014

29 avril 2014

27 avril 2014

25 avril 2014

20:00

20:00

15:00

20:00

01 mars 2014

27 février 2014

25 février 2014

23 février 2014

21 février 2014

20:00

20:00

20:00

15:00

20:00

18 février 2014

16 février 2014

14 février 2014

12 février 2014

20:00

15:00

20:00

20:00

26 janvier 2014

25 janvier 2014

25 janvier 2014

24 janvier 2014

23 janvier 2014

22 janvier 2014

22 janvier 2014

20 janvier 2014

19 janvier 2014

19 janvier 2014

17 janvier 2014

16 janvier 2014

15:00

20:00

15:00

20:00

20:00

20:00

15:00

20:00

20:00

15:00

20:00

20:00

21 décembre 2013

30 novembre 2013

27 novembre 2013

24 novembre 2013

21 novembre 2013

20:00

20:00

20:00

15:00

20:00

10 juin 2013

09 juin 2013

07 juin 2013

06 juin 2013

05 juin 2013

04 juin 2013

02 juin 2013

31 mai 2013

30 mai 2013

29 mai 2013

20:00

15:00

20:00

20:00

20:00

20:00

15:00

20:00

20:00

20:00

25 avril 2013

24 avril 2013

23 avril 2013

21 avril 2013

19 avril 2013

18 avril 2013

17 avril 2013

20:00

20:00

20:00

15:00

20:00

20:00

20:00

29 mars 2013

27 mars 2013

24 mars 2013

21 mars 2013

00:00

00:00

00:00

00:00

03 mars 2013

01 mars 2013

28 février 2013

27 février 2013

26 février 2013

15:00

20:00

20:00

20:00

20:00

16 février 2013

14 février 2013

12 février 2013

10 février 2013

08 février 2013

20:00

20:00

20:00

15:00

20:00

29 novembre 2012

28 novembre 2012

27 novembre 2012

26 novembre 2012

20:00

20:00

20:00

20:00

24 juin 2012

22 juin 2012

18 juin 2012

15 juin 2012

13 juin 2012

15:00

20:00

20:00

20:00

20:00

23 juin 2012

21 juin 2012

19 juin 2012

17 juin 2012

14 juin 2012

20:00

20:00

20:00

15:00

20:00

13 mai 2012

11 mai 2012

08 mai 2012

04 mai 2012

02 mai 2012

15:00

19:30

19:30

19:30

19:30

09 mai 2012

19:30

15 février 2012

20:00

12 février 2012

11 février 2012

10 février 2012

15:00

15:00

20:00

05 février 2012

03 février 2012

31 janvier 2012

29 janvier 2012

27 janvier 2012

25 janvier 2012

15:00

20:00

20:00

15:00

20:00

20:00

24 novembre 2011

23 novembre 2011

22 novembre 2011

20 novembre 2011

18 novembre 2011

20:00

20:00

20:00

15:00

20:00

Commentaires (2)

Loading