Festival de Salzbourg 2022
Du 18 juillet 2022 au 31 août 2022

Xl_xl_salzbourg_2022

L'édition 2022 du Festival d’été de Salzbourg se tient du 18 juillet au 31 août, et s’annonce ambitieuse, avec pas moins de neuf opéras et de nombreux concerts, le tout porté par de grands interprètes, tant pour les formations que pour les solistes.

Les amateurs d’opéra devraient trouver leur bonheur grâce au panel couvert par les huit productions d'opéra de cette édition 2022. La première d’entre elles regroupe deux œuvres lyriques dans une mise en scène de Romeo Castellucci : Le Château de Barbe-Bleue de Bartok et De Temporum fine comoedia de Carl Off. Mika Kares interprète le terrible Barbe-Bleue face à la Judith d’Ausrine Stundyte. Nadezhda Pavlova et Helena Rasker sont attendues dans la deuxième partie du programme de la soirée.

Deuxième production proposée, Il Trittico de Puccini qui regroupe classiquement Gianni Schicchi, Il Tabarro et Suor Angelica. Christof Loy signe la mise en scène, alors que Franz Welser-Möst est à la tête de l’Orchestre Philharmonique de Vienne ainsi que d’un plateau réunissant Asmik Grigorian (tour à tour Lauretta, Giorgetta et Suor Angelica), Misha Kiria, Dean Power, Roman Burdenko ou encore Karita Mattila.

Le festival reprend ensuite sa production de La Flûte enchantée imaginée par Lydia Steier en 2018, qui devait à l’origine être reprise en 2020. A quelques exceptions près, nous retrouvons d’ailleurs la distribution prévue en 2020, avec Mauro Peter (Tamino), Maria Nazarova (Papagena), Brenda Rae (Reine de la Nuit), Tareq Nazmi (Sarastro), et Michael Nagl (Papageno).

L’opéra italien est aussi au rendez-vous avec trois productions : le Barbier de Séville dans la mise en scène de Rolando Villazón qui sera créé lors de l’édition de Pentecôte en juin, dans une distribution identique, du Figaro de Nicola Alaimo à la Rosina de Cecilia Bartoli en passant par le Comte Almaviva d’Edgardo Rocha. L’Aida de Shirin Neshat, créée en 2017 – et que nous présentions pour l’occasion – est également reprise avec cette fois non pas Anna Netrebko dans le rôle-titre, mais Elena Stikhina, que le public du festival a pu entendre en Médée en 2019, alors qu’elle remplaçait Sonya Yoncheva. Elle a face à elle l’Amneris d’Anita Rachvelishvili, le Radamès de Piotr Beczala ou encore le Ramfis d’Erwin Schrott. Une version de concert de Lucia di Lammermoor s’ajoute à ces deux œuvres italiennes, avec une distribution d'envergure : Ludovic Tézier, Lisette Oropesa, Benjamin Bernheim et Roberto Tagliavini sous la baguette de Daniele Rustioni.

Katia Kabanova est également proposée dans une mise en scène signée par Barrie Kosky, avec Corinne Winters dans le rôle-titre, ainsi qu’une version concertante de Jakob Lenz avec Georg Nigl, Damien Pass et John Daszak.

De nombreux concerts viennent s’ajouter à ces opéras pour un total de 174 représentations réparties dans 17 lieux. Parmi ces autres concerts, citons la Jeanne d’Arc au bûcher programmée le 24 juillet sous la direction de Maxime Pascal, avec Mélissa Petit (Marguerite), Marc Mauillon (Le Clerc) mais aussi Isabelle Huppert dans le rôle-titre.

L’intégralité de cette riche programmation est disponible sur le site officiel du festival.

En savoir plus

Commentaires

Loading