69e Festival de Musique de Menton
Du 28 juillet 2018 au 11 août 2018

Xl_menton

Aujourd’hui, le Festival de Menton reste l’un des plus anciens festivals de musique classique en Europe, et le deuxième plus anciens en France, après les Chorégies d’Orange – nous ne reviendrons pas sur son histoire, déjà évoquée dans nos colonnes.

Encore une fois, le festival de Menton propose un programme riche, alliant musique et chant. Ainsi que l’écrit Jean-Claude Guibal, maire de la ville : « Ici plus qu’ailleurs, on viendra pour le tourbillon de notes autant que pour la magie d’une ambiance. Pour la symphonie de sons et de couleurs, autant que pour le souvenir d’une mélodie interprétée de mains de maîtres. Nul doute que le Festival de Musique 2018 de Menton saura, cette année encore, vous emporter dans un carrousel d’émotions. »

Partagés entre le parvis de la Basilique Saint-Michel Archange et le musée Jean Cocteau (lieu dédié entièrement à des concerts instrumentaux), les différents programmes proposés inviteront quelques noms prestigieux de la musique, comme Bertrand Chamayou, Janine Jansen, Nicholas Angelich, Isabelle Faust et bien d’autres, mais aussi, comme chaque année, certains grands noms du chant. Ce sont ainsi Philippe Jaroussky et Emöke Baràth qui ouvriront l’édition 2018 le 28 juillet, accompagnés par l’Ensemble Artaserse dans un programme d’airs et de duo de Haendel, entre Ariodante, Serse, Giulio Cesare, Rodelinda et d’autres extraits d’opéras. Ce concert se tiendra sur le parvis de la basilique, avec sa vue unique sur la mer sans que l’acoustique n’en pâtisse. Notons également qu’une place pour cette soirée d’ouverture est proposée à un tarif compris entre 24 et 54 euros, qui se veut accessible au plus grand nombre.

Le deuxième rendez-vous lyrique se tiendra le 31 juillet avec Christophe Rousset à la tête des Talens Lyriques pour un programme dédié à Purcell et Charpentier. Le public pourra ainsi entendre la pastorale Actéon ainsi que Didon et Enée en une seule et même soirée. La jeune Ambroisine Bré tiendra les rôles de Diane et Belinda, Cyril Auvity ceux d’Actéon et de Sailor, et Eva Zaïcik ceux de Junon et de Didon/Elissa. De quoi ravir à coup sûr le public présent.

Dans le cadre de la série des concerts au musée, le public pourra entendre le piano de Jean Frédéric Neuburger dès le 29 juillet, celui de Vikingur Olafsson ou encore de Paul Lay qui improvisera en hommage à Billie Holiday dans le cadre d’un ciné-concert. Geneviève Laurenceau et David Bismuth offriront une soirée sous le signe de l’alliance entre le piano et le violon tandis que le Quatuor Takács se passera de piano et que Camille Thomas (violoncelle) et Lucas Debargue (piano) clôtureront cette série au musée.

Enfin, trois dates formeront le festival Off de cette saison. Tout d’abord, Le Pari des bretelles et le Quatuor Hermès se retrouveront pour le concert de pré-ouverture du festival le 27 juillet à l’Esplanade Francis-Palmero, puis ce sera au tour de Spark the Classical Band avec un riche programme le 1er août, et enfin le Quintette de cuivres Invictus dont le programme comporte notamment Carmen Fantasia de Bizet, mais aussi La Panthère Rose de Mancini.

Une nouvelle édition qui s’annonce donc à la hauteur des précédentes, toujours dans un souci d’excellence, d’accessibilité et, bien entendu, de festivités que l’on doit notamment à son directeur, Paul-Emmanuel Thomas.

Plus d’informations sur le site officiel du Festival de Menton.

En savoir plus

Commentaires

Loading