Voix Nouvelle 2018 : et les lauréats sont...

Xl_voix_nouvelles_

Ainsi que nous vous l’annoncions vendredi, samedi se tenait à l’Opéra Comique la grande finale du concours Voix Nouvelles 2018, présentée par Natalie Dessay, marraine de l'événement et manifestement très émue d'assumer ce rôle après avoir fait partie des lauréats de la toute première édition en 1988.

Elle débute la soirée en livrant quelques chiffres : sur 607 chanteurs présentés durant les précédentes auditions, seuls douze finalistes ont eu la chance de se retrouver sur cette scène. Ces jeunes interprètes (ou au moins les six meilleurs selon le règlement du concours) participeront par ailleurs à une grande tournée qui débutera le 24 septembre 2018 au Théâtre des Champs-Elysées avant de se déplacer dans différentes maisons d’opéra (notamment partenaires de cette édition du concours) d'octobre 2018 à l'automne 2019.

La soirée s’est ensuite déroulée en deux temps, chacun des candidats devant présenter deux airs, dont un en français, accompagnée par l’Orchestre Colonne sous la direction de Laurent Petitgirard. Ils se sont donc présentés l’un après l’autre avant que cet ordre ne soit repris en sens inverse après l’entracte pour les seconds airs. Les membres du jury, représentant l’ensemble des maisons d’opéra et des partenaires du concours, ont alors eu la lourde et difficile responsabilité de départager les finalistes, tous très brillants et ayant offert des prestations de haut vol. Les délibérations ont été ardues, et les amateurs d'art lyrique pourront retenir les noms des douze finalistes tant le niveau était élevé et les airs délicieusement interprétés.

Dans l’ordre, ce sont finalement Hélène Carpentier (âgée de 22 ans seulement), Angélique Boudeville, Eva Zaïcik, Anas Seguin, Caroline Jestaedt et Kévin Amiel qui ont remporté les six premiers prix, les trois premiers étant accompagnés de dotations de 10 000, 7 000 et 4 000 euros. A ceux-ci se joignent trois autres prix : celui du meilleur interprète du répertoire français (d'une valeur de 2 500 euros, remporté par Hélène Carpentier), celui des opéras suisses (d'une valeur de 2 000 euros, remis par Yves Senn, directeur de l'Avant-Scène Opéra) et le Prix du public (remis par Natalie Dessay), ces deux derniers ayant été remportés par Angélique Boudeville dont l’ample soprano dramatique a su conquérir l’ensemble des auditeurs.

La totalité de ce formidable concert est disponible en replay sur le site de Culturebox jusqu’au 11 février 2019.

Liste des airs interprétés :

  1. Gilen Goicoechea, Zurga dans Les Pêcheurs de perles, « L’orage s’est calmé ». Puis Rodrigo dans Don Carlo, « Oh Carlo ascolta… Lo morro”.
  2. Hélène Carpentier, Elvira dans I Puritani, « Qui la voce sua soave… Vien diletto ». Puis Juliette dans Roméo et Juliette de Gounod, « Dieu quel frisson… Amour, ranime mon courage ».
  3. Anas Seguin, Riccardo dans I Puritani, « Ah! Per sempre io tu perdei ». Puis Valentin dans Faust de Gounod, « Avant de quitter ces lieux ».
  4. Emma Posman, Juliette dans Roméo et Juliette de Gounod, « Je veux vivre ». Puis le rôle-titre de Manon de Massenet, « Adieu notre petite table ».
  5. Angélique Boudeville, Louise dans Louise de Charpentier, « Depuis le jour ». Puis Elvira dans Ernani, « Ernani, Ernani involami ».
  6. Eléonore Pancrazi, Angelina dans La Cenerentola, « Nacqui all’affanno… Non piu mesta ». Puis Conception dans L’Heure espagnole, « Oh ! La pitoyable aventure ».
  7. Caroline Jestaedt, la Fée dans Cendrillon de Massenet, « Ah ! Douce enfant ». Puis Marie dans La Fille du régiment, « Il faut partir ».
  8. Kévin Amiel, Tonio dans La Fille du régiment, « Pour me rapprocher de Marie ». Puis Rodolfa dans La Bohème, « Che gelida manina ».
  9. Eva Zaïcik, Eros dans Psyché d’A. Thomas, « Romance du sommeil ». Puis Isabella dans L’Italiana in Algeri, « Cruda sorte… ».
  10. Maxime Melnik, le rôle-titre de Sigurd de E.Reyner, « Le bruit des champs… Esprist, gardiens de ces lieux vénérés ». Puis Don José dans Carmen, « La fleur que tu m’avais jetée ».
  11. Ambroisine Bré, Desdemona dans Otello, « Assisa a piè d’un salice”. Puis Lazuli dans L’Etoile de Chabrier, « Je suis Lazuli ».
  12. Kamil Ben Hsain Lachiri, Papageno dans La Flûte enchantée, « Papagena !Weibchen ! Taübchen ! ». Puis Brissac dans Les Mousquetaires au couvent, « Pour faire un brave mousquetaire »
| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading