Un opéra inédit d’André-Ernest Grétry exhumé à Liège

Xl_gretry

En 2013, la ville de Liège commémorera le bicentenaire de la disparition du compositeur André-Ernest Grétry, dont la postérité a retenu une quinzaine d’opéras et plus de quelque quarante opéras-comiques. Et en ajoute un supplémentaire aujourd’hui.

Dans le cadre des préparatifs  des commémorations du bicentenaire, Patrick Dheur, conservateur du musée Gretry à Liège, vient en effet d’exhumer des collections du musée, la partition inédite de l’Officier de Fortune, « un drame lyrique en prose et en trois actes sur un livret d’Edmond Guillaume François de Favières ».
Les historiens connaissaient l’existence de l’opéra, répertoriée dans l’œuvre de Grétry et dont on sait qu’elle avait été commandée au compositeur par la Comédie italienne de Paris en 1790. Mais le manuscrit autographe en était oublié depuis une vingtaine d’années (depuis qu’une descendante du compositeur en avait fait don au musée) et selon le conservateur dont les propos sont rapportés par la RTC Liège, « l’opéra n’a surtout jamais été joué notamment en raison du fait qu'entre le moment de la commande et la réalisation de l’œuvre, deux ans plus tard, la France était entrée en guerre contre l'Autriche ». « Or, le thème de l’œuvre est celui de la victoire de l’amour sur le devoir militaire... Ce n’était plus le genre de choses qu’on écoute dans un pays en guerre ! »
Porté par la conviction qu’il « faut entendre ce qu’on voit sur le papier », le conservateur (lui-même musicien et pianiste) s’est attaché à retranscrire la partition « pour la rendre lisible et surtout jouable ».

En attendant que l’œuvre ne soit donnée dans un théâtre, ce manuscrit original rejoint la collection d’objets emblématiques en cours de restauration qui seront produits, en 2013, dans le cadre des hommages rendus au compositeur liégeois dans sa ville natale.

| Imprimer

Commentaires

Loading