James Levine abandonne la baguette du MET

Xl_levine

Le 5 juin 1971, James Levine dirigeait l’orchestre du Metropolitan Opera pour la première fois dans une production de Tosca, avant de devenir le directeur musical de l’établissement new-yorkais en 1986. Quelque 40 ans de carrière ayant contribué à forger sa légende, mais que le chef interrompt aujourd’hui au moins temporairement.
Dans un communiqué conjoint du MET et du chef, James Levine annonce devoir renoncer à remonter sur le pupitre de la maison new-yorkaise « au moins jusqu’en 2013 » (le chef ne dirigera donc pas le cycle événement du Ring des Nibelungen programmé au MET au printemps prochain, ni la saison 2012 – 2013 du théâtre). La faute à des problèmes de santé.

On s’en souvient, suite à un accident en août dernier ayant touché la moelle épinière du chef déjà souffrant (il avait alors mis un terme à son contrat avec le Boston Symphony Orchestra), James Levine avait été dans l’incapacité d’ouvrir la saison 2011 – 2012 du MET où il devait notamment diriger le Don Giovanni mis en scène par  Michael Grandage. Il était alors remplacé par l’Italien Fabio Luisi, chef principal du MET depuis septembre dernier, et déjà considéré comme le fils spirituel et musical de Levine.
Une annonce ayant le mérite de clarifier l’attribution de la direction musicale du MET, régulièrement contraint de remplacer son chef. James Levine, qui doit quitter l’hôpital la semaine prochaine, précise ainsi « ne pas vouloir prendre le risque de devoir renoncer à une représentation alors que la saison est annoncée et les places déjà vendues ». « Avec cet impératif à l’esprit », il indique avoir « décidé à contrecœur de ne pas assurer de représentations jusqu’à ce qu[‘il soit] sûr de pouvoir pleinement remplir [s]es obligations ».

À défaut de diriger, James Levine espère néanmoins reprendre ses autres activités de directeur musical du MET, tels que l’encadrement des chanteurs, arrêter de la programmation des saisons à venir du MET (la saison 2012 – 2013 sera dévoilé en février prochain) ou encore collaborer au programme Lindemann Young Artist Development (ce programme visant à utiliser les ressources du MET pour contribuer à l’épanouissement de jeunes talents). 

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading