Sonya Yoncheva dans La Traviata depuis les Arènes de Vérone

Xl_sonyaarena-kopie-1035x562

Le 2 septembre prochain, les Arènes de Vérone proposeront la dernière date de leur nouvelle production de La Traviata imaginée par Michele Olcese, qui a débuté le mois dernier et qui compte actuellement pas moins de trois interprètes pour le rôle de l’héroïne sur l’ensemble des représentations (qui s’étendent sur trois mois) : Irina Lungu, Ruth Iniesta et Sonya Yoncheva. Aida Garifullina était initialement annoncée pour la date du 2 septembre, mais elle a malheureusement été contrainte de se retirer de la production pour des raisons médicales.

Les Arènes ont déjà capté plusieurs de leurs productions cette saison, comme Cavalleria Rusticana et Pagliacci, ainsi qu’Aida, et l’on se réjouit donc à l’annonce de la captation et de la diffusion de cette Traviata également attendue. Le plateau réuni pour l’enregistrement compte Sonya Yoncheva, Vittorio Grigolo et George Petean sous la baguette de Francesco Ivan Ciampa, pour une diffusion prévue le 5 septembre sur ZDF et le 11 septembre sur 3sat.

Le duo formé par la soprano et le ténor avait déjà brillé lors du gala de l'année dernière à Vérone, ainsi que dans une Tosca proposée au Metropolitan en 2017-2018. Quant au rôle de Violetta, Sonya Yoncheva l’a déjà porté avec tout le talent qu’on lui connaît sur de nombreuses scènes, comme au Metropolitan où elle avait donné « une incroyable représentation », à la Bayerische Staatsoper, à l'Opéra de Paris où elle avait su réveiller « le souvenir des grandes Violetta de l’histoire », à la Royal Opera House de Londres, à l'Opéra de Zurich, ou encore dans une nouvelle production au Staatsoper Im Schiller Theater en 2015. Des expériences au cours desquelles certains n'ont pas hésité à qualifier Sonya Yoncheva de meilleur Traviata au monde.

Nul doute donc que cette diffusion sera de nature à capter l’attention du public, qui ne devrait pas bouder son plaisir et se laisser porter avec délice aux côtés de l’incarnation de cette Violetta exceptionnelle.

Elodie Martinez

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading