Quelles conditions pour la réouvertures des salles à partir du 15 décembre ?

Xl_opera-national-de-lorraine-854x569

Mardi soir, Emmanuel Macron annonçait lors de son allocution officielle la réouverture des salles de spectacles à partir du 15 décembre, si les conditions sanitaires le permettent alors. Toutefois, il va de soit que cette réouverture ne se fera pas dans les conditions antérieures à la pandémie de la Covid-19, et le Premier Ministre était attendu ce matin avec quatre de ses ministres (dont la ministre de la culture) afin de détailler les modalités pratiques de cette réouverture progressive.

La ministre de la Culture a ainsi confirmé ce matin que le couvre-feu de 21h qui s'appliquera à partir du 15 décembre concernera aussi le monde culturel, et que les spectacles devront prendre fin au plus tard à 21h. Toutefois, si 21h fait figure d'heure limite légale de fin de spectacle, le public bénéficiera d'une tolérance pour retrouver son domicile, au-delà de 21h, le billet servant alors de justificatif. Cette proposition, d'abord rejetée en octobre, a donc finalement été acceptée pour le couvre-feu à venir. Un soulagement, car la mesure permettra aux maisons d'opéra, aux théâtres et aux cinémas de proposer des représentations à des horaires plus accessibles pour les travailleurs, et ainsi ne pas se priver d'une partie du public.

Toutefois, il est également précisé que s'appliqueront « les mêmes protocoles qui étaient en vigueur pendant la période de couvre-feu ». Autrement dit, les jauges seront réduites, les distances devront être respectées, et l'obligation du port du masque est maintenue.

Les maisons lyriques commencent donc à travailler à cette possible réouverture le 15 décembre, ce qui engendre parfois certaines questions et surtout une nécessité de réorganisation, qui rappelle celle du précédent couvre-feu : par exemple, l'Opéra de Montpellier – qui avait eu la belle idée d'occuper les sièges de sa salle par des peluches en guise de spectateurs ces dernières semaines – a avancé certaines représentations de son Voyage dans la Lune, passant ainsi de 20h à 18h30, et regroupant finalement l'ensemble des représentations en décembre et non en décembre et janvier. De même à l'Opéra de Paris qui, suite aux annonces présidentielles, promet d'ores et déjà la réouverture de ses salles dès mi-décembre, tantôt à Bastille pour de nouvelles représentations de La Traviata et Carmen, tantôt à Garnier pour un récital de Julie Fuchs. Gageons que les programmations de quelques autres maisons lyriques seront également chamboulées au cours des prochaines semaines.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading