Vers une réouverture des salles de spectacle le 15 décembre

Xl_unnamed

Après plusieurs semaines de confinement, le Président de la République détaillait ce mardi soir la situation sanitaire actuelle, et annonçait une nouvelle série de mesures d'assouplissements, sous conditions. Ainsi, selon le président, s'il « faut poursuivre nos efforts », il faut également « préserver ce qui fait la vie », et la baisse du nombre de cas positifs permet de fixer un cap et un calendrier articulé en trois étapes.

La première doit débuter le 28 novembre prochain et autorisera dès ce samedi matin des déplacements de trois heures, sur une distance de 20 km, mais aussi la réouverture des cultes et des commerces dans un cadre sanitaire strict. 

La deuxième étape est sans doute la plus importante pour le monde du spectacle. Celle-ci débutera à partir du 15 décembre, « si nous arrivons autour des 5000 contaminations par jour et environ 2500 à 3000 personnes en réanimation ». Pour rappel, le Président annonçait en début de discours que la semaine dernière, le nombre de cas journalliers était en moyenne de 20 000 (après avoir été de 33 500 le 16 novembre). Une condition de taille, donc. Toutefois, si les objectifs sanitaires sont atteints, le confinement sera alors levé, permettant des déplacements sans limitation et donc de se rendre par exemple dans des salles de spectacle éloignées. D'autant plus que ces salles pourront alors « reprendre leurs activités » et accueillir du public dans le cadre de mesures sanitaires négociées. Cette levée de confinenement doit néanmoins s'accompagner d'un nouveau couvre-feu interdisant les déplacements entre 21h et 7h. Pour autant et pour les salles de spectacles, le Président de la République précise qu'un « système d'horodatage permettra d'organiser les représentations en fin de journée ».

On se souvient de la proposition de Roselyne Bachelot en octobre dernier, consistant à utiliser les billets de spectacle comme justificatifs afin de pouvoir rentrer chez soi en-dehors des horaires du couvre-feu, et qui pourrait donc être reprise ici. Sur les ondes de Radio Classique, la Ministre de la Culture affirmait ce matin que les détails de cette réouverture sont encore à l'étude afin de communiquer les modalités pratiques de la mesure aux intitutions et au public. Ces mesures seront normalement annoncées par Jean Castex demain matin. La Ministre a par ailleurs expliqué que l'un de ses objectifs, à terme, est d'allier la culture « patrimoniale » et la « consommation numérique » qui ne cesse de se développer.

Emmanuel Macron a également profité de ce discours pour remercier les acteurs du secteur culturel à qui « nous avons tant demandé » et qui « ont tenu, créé, innové, su trouver de nouveaux publics dans ce contexte si difficile ». Selon lui, « la Culture est essentielle », et c'est pourquoi l'Etat s'est investi dans le secteur. Il est vrai que la période est critique, et l'exemple des maisons lyriques étrangères (où l'Etat est parfois moins présent) est significatif : on pense au Covent Garden de Londres qui a été contraint de vendre un tableau de David Hockney (un portrait de Sir David Webster, emblématique directeur du théâtre) ou encore au Metropolitan Opera de New-York qui vient de vendre un rideau de scène signé Chagall (commandé pour une représentation de La Flûte enchantée en 1967) afin de faire entrer des fonds dans des trésoreries durement touchées, et ainsi se renflouer.

Enfin, la troisième et dernière étape est prévue autour du 20 janvier. De nouvelles meusres d'ouvertures devraient alors être prises « si cela est possible », et sous réserve de passer sous le seuil des 5000 cas par jour. Les restaurants pourront alors rouvrir, et le couvre-feu pourra être repoussé à 22h, entre autres mesures. Une date à laquelle il sera malheureusement aussi possible de revenir en arrière, selon la situation sanitaire du moment. En effet, un troisième confinement est évoqué comme un risque qu'il faut éviter.

Reste à présent à attendre les annonces du Premier Ministre demain dans la matinée qui devront préciser si les spectacles pourront finir à 21h, avec un assouplissement du couvre-feu pour les spectateurs, et surtout ce qu'il en sera de la question des jauges à respecter. 

| Imprimer

Commentaires

Loading