Peter de Caluwe reconduit à la Monnaie jusqu’en 2025

Xl_view

La nouvelle est tombée et a été confirmée à la fin du mois dernier : l’actuel directeur du Théâtre de la Monnaie de Bruxelles, Peter de Caluwe, a été reconduit à la tête de la maison belge pour un troisième mandat jusqu’en 2025 après avoir dit non à Vienne, à Dresde et à Munich (selon une interview dans l’Echo), afin de poursuivre un mandat débuté en 2007.

Il faut dire que Peter de Caluwe a déjà su relever bien des défis, entre diminution de la subvention et du personnel statutaire, délocalisation sous le chapiteau de Tour & Taxis pendant la rénovation de la salle, redynamisation de l’orchestre maison, des démissions dans son top management,... Il a su relever ces derniers et accroitre la visibilité de La Monnaie à l’international en offrant notamment quelques productions emblématiques, en soutenant la création contemporaine et en faisant appel à de grands artistes, tant dans la mise en scène que dans les voix. En 2017, le taux d’occupation de la salle a atteint 92%, confirmant le bilan positif de ses dernières années de direction.

Toutefois, l’avenir ne s’annonce pas aisé pour autant, notamment à cause de la crise politique que connaît actuellement la Belgique : la subvention que touche la Monnaie au niveau Fédéral devrait être « saucissonnée en douzièmes provisoires », pour reprendre les termes de Peter de Caluwe, ce qui contraindra la maison belge à emprunter auprès de banques privées pour se financer. Heureusement, « le Tax shelter, qui encourage fiscalement l’investissement d’entreprises dans des activités culturelles, est un nouvel apport précieux » qui a rapporté 2,5 millions d’euros cette année à l’opéra, ce qui explique l'annonce de huit nouvelles productions l’an prochain. Une future programmation que le directeur annonce « dans la lignée » des précédentes, avec « quelques moments très forts, dont la trilogie Da Ponte qui rendra hommage à sa façon à Mozart ».

©Saskia Vanderstichele

| Imprimer

Commentaires

Loading