Olga Peretyatko renonce à Donna Anna pour cause de divorce

Xl_a1mv6e8l9xl._sl1000_

Bien que l’annonce ne soit pas encore officiellement relayée sur le site du Théâtre de Bologne, la soprano russe Olga Peretyatko annonce sur son compte Facebook (voir ci-dessous) qu’elle renonce au rôle de Donna Anna dans Don Giovanni en décembre prochain dans la mise en scène de Jean-François Sivadier (à laquelle nous avons assistée à Aix-en-Provence et à Nancy).

La cause de ce désistement est en réalité le véritable motif de la publication de la soprano : l’annonce de son divorce avec le chef italien Michele Mariotti (actuellement directeur musical du Théâtre de Bologne depuis 2014) qu’elle avait rencontré en 2010 à Pesaro lors de la production de Sigismondo, puis épousé deux ans plus tard. Son futur ex-mari étant également à l’affiche de la production de Bologne, la cantatrice a donc préféré se retirer de la distribution, doublée pour la plupart des rôles. Elle devait à l’origine chanter Donna Anna en alternance avec Ruth Iniesta face aux Don Giovanni d’Ildebrando D'Arcangelo et d'Alessandro Luongo, aux Leporello de Simone Alberghini et Omar Montanari, sans oublier Antoinette Dennefeld annoncée comme seule interprète de Zerlina*.

Le Théâtre n’ayant pas encore retiré le nom d’Olga Peretyatko de son site, il reste à savoir quel nom la remplacera, à moins que Ruth Iniesta ne tente le difficile (et peut-être quelque peu dangereux) exercice de couvrir l’ensemble des représentations, jouées parfois plusieurs jours d’affilé.

D'ici là, Olga Peretyatko fera ses débuts cet été en Rosina dans le Barbier de Séville à Orange notamment aux côtés de Florian Sempey et Michael Spyres, et nous pourrons également la retrouver dans le rôle-titre de la nouvelle production d'Anna Bolena à Liège en avril 2019 mise en scène par Stefano Mazzonis di Pralafera.

Traduction :
« Ces strophes peuvent se traduire ainsi : "essaie d'aimer, tant que tu peux, aime tant que tu peux l'aimer". C'est ce que j'ai essayé de faire depuis septembre. Ces derniers temps, je prends tout de façon très personnelle : en chantant ce morceau à Barcelone, j'ai commencé à pleurer, durant le concert, parce que ça me touche trop (...)... comme tout ce que je chante maintenant, comme la comtesse des Nozze, n'importe quel air que je chante. Je peux dire que je suis devenue meilleure, en tant qu'artiste, l'année dernière, grâce à la souffrance et à la douleur. Vous entendez les rumeurs, mais aucune annonce officielle n'a été faite, mais j'ai demandé le divorce il y a des mois. Cela a été une année horrible. Je ne peux pas la décrire. C'est particulièrement difficile de ne pas reconnaître la personne que tu as aimé. Je suis une femme qui a besoin d'être respectée. Je ne peux pas vivre dans ce fichu compromis. Pour quoi ensuite ?... J'arrête ici. Et vive la musique, qui est toujours sincère et qui nous sauve.
PS : et oui, j'ai annulé le Don Giovanni à Bologne en décembre prochain, je ne pense vraiment pas que je doive m'infliger ça. »

*NB : Antoinette Dennefeld s'est elle aussi retirée de la production suite à son congé maternité.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading