L'Opéra de Francfort baisse le rideau jusqu'à fin mars

Xl_12e805744f1292b6597e9aed6a3b8f90

Touchée particulièrement durement par la pandémie (avec près d'un millier de morts quotidiens ces derniers jours), l'Allemagne annonce un durciement des mesures sanitaires et de confinement en vigueur dans le pays, et elles pourraient être prolongées jusqu'en avril prochain. En conséquence, l'Opéra de Francfort annonce sa fermeture jusqu'à fin mars, ainsi que l'indique le site officiel de l'établissement : « Toutes les représentations ont malheureusement été annulées jusqu'à fin mars 2021 ».

Point de Salome donc, prévue initialement du 23 au 31 janvier, et pas non plus d’Enlèvement au sérail (qui devait être repris en février), ni de Serva Padrona et Stabat Mater de Pergolèse prévus en diptyque, ni de Vin herbé ou encore de Luisa Miller dont la première devait avoir lieu le 21 février. Toutefois, la production devant être donnée en mars et avril, les dernières dates sont encore programmées, ce qui laisse un espoir de pouvoir assister à ce spectacle. Il en est de même pour Orlando, dont les premières dates en mars sont annulées, mais pas (encore) celles d’avril et de mai.

Néanmoins, afin de rester en contact avec le public, la maison allemande propose une série de diffusions en streaming, avec La Chauve-Souris disponible dès aujourd’hui et jusqu’au 31 janvier dans la mise en scène de Christof Loy. Sous la baguette de Sebastian Weigle, Christian Gerhaher est Gabriel von Eisenstein, Barbara Zechmeister interprète Rosalinde, et Thorsten Grümbel endosse le rôle de Frank. À cette production s’ajoute une série de concerts débutée le 8 janvier dernier, donnant rendez-vous aux spectateurs en ligne tous les vendredis – on rendait compte du premier de ces concerts. L’occasion de mettre en avant des membres de l’Ensemble et de l’Opera Studio de la maison.

A ce jour, si la fermeture de l'Opéra de Francfort est bien effective jusqu’à fin mars en prolongement du confinement en Allemagne, l’établissement n’a pas encore annoncé d’autres retransmissions en streaming pour février et mars. Il faut dire aussi que le durcissement du confinement qui vient d’entrer en vigueur limite notamment les déplacements à un périmètre de 15 km dans les districts où le taux d’incidence du virus sur sept jours est supérieur à 200 pour 100 000 habitants. Il est donc difficile de se projeter dans le secteur culturel aujourd’hui.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading