Les Forces Musicales lancent leur premier festival en ligne

Xl_amour

Aujourd’hui débute « L’Amour de loin », un festival en ligne regroupant diverses diffusions de spectacles vivants (mais pas seulement) récents ou en direct, proposées par plusieurs dizaines de maisons ou orchestres – et dont le nom fait référence à l’opéra de Kaija Saariaho dont nous avons vu la mise en scène de Robert Lepage. L'opération doit durer jusqu’au 16 décembre inclus, date à laquelle les théâtres doivent rouvrir leurs portes et permettre ainsi au public de passer de ce festival en ligne à des représentations dans les salles. Un projet qui est porté par Les Forces Musicales, syndicat réunissant les formations symphoniques et les théâtres lyriques français. Selon le communiqué : « Alors que depuis huit mois, les opéras, orchestres et festivals s'efforcent de nourrir le lien si précieux qui les unit au public, (ils) ont décidé d'unir leurs forces et de donner à voir la France de la musique dans toute sa richesse ». Les spectacles sont donc issus de tout l'Hexagone afin de faire voyager au maximum le public. 

« L’Amour de loin » vise ainsi à mettre en valeur le travail fourni depuis plusieurs mois par les artistes, les personnels ou les musiciens, parfois invisibles puisque sans public, si ce n’est parfois virtuel ou en peluches (comme à l’Opéra de Montpellier). Pas moins de 46 institutions (orchestres et opéras) sont regroupées ici à travers toute la France afin de proposer 35 événements récents, voire en direct, « pour retrouver le goût des émotions que la musique peut nous procurer ».

Il s’agit là d’une première, gratuite et accessible à tous puisque chaque structure diffusera son événement sur sa page Facebook, mais aussi sur le site officiel des Forces Musicales. On y trouve aussi le savoureux programme des multiples spectacles (opéras, ballets, concerts, ateliers, ou débats) qui attendent le public. Parmi les nombreux rendez-vous, notons ceux qui ouvrent le bal dès ce  4 décembre au soir, avec un débat enregistré à Aix-en-Provence, puis un concert et Danser encore, 7 solos pour 7 danseurs captés à l’Opéra de Lyon. Demain samedi 5 décembre, l’Opéra d’Angers-Nantes présentera son Iphigénie en Tauride après la websérie que l'on évoquait en octobre. Le Théâtre du Capitole de Toulouse offrira son Cosi fan Tutte, l’Opéra de Rennes sa Dame Blanche, l’Opéra de Rouen sa Clémence de Titus (morceaux choisis) que nous avions pu suivre via le site de l’Opéra et sa page Facebook il n’y a pas si longtemps, et qui fut un très agréable moment. Deux autres productions devraient également être diffusées, à commencer par Le Palais enchanté à l’Opéra de Dijon, une nouvelle production qui redonne vie à l’œuvre de Rossi, ainsi que Le Messie du peuple chauve, autre nouvelle production créée à Avignon le 20 novembre dernier, que certains ont peut-être vu ce soir-là via les réseaux sociaux ou le site de l’Opéra.

La programmation regroupe également de nombreux concerts ou débats, et permet de faire découvrir de nombreux visages de la musique classique et de l’art lyrique au plus grand nombre.

Plus d’informations sont disponibles sur le site officiel des Forces Musicales, ainsi que sur les sites des différents Opéras et orchestres participants.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading