Le Châtelet propose Actéon, finalement en "filmopéra"

Xl_act_on

Début octobre, nous rendions compte d’un Actéon de Charpentier enthousiasmant donné en plein festival d’Ambronay. Le concert s’inscrivait néanmoins dans un projet plus global : une production donnée en version de concert, mais qui devait aussi se compléter d'un film en plan séquence, compatible avec le format de l'œuvre de Charpentier (une intrigue qui se déroule « en temps réel », sans ellipse temporelle). La production du festival d’Ambronay n'était donc qu'une étape dans un cheminement menant à un spectacle plus complet imaginé par Benjamin Lazar. Nous avions pu assister à la version de concert, et le film a maintenant vocation à se dévoiler pour aboutir au résultat final envisagé initialement.

L’œuvre étant rare, on se réjouissait d’avance de découvrir le film qui devait être proposé par Les Cris de Paris et Benjamin Lazar. Finalement, « en réaction à la situation sanitaire actuelle », les producteurs du projet « ont choisi de mettre en œuvre cette production de façon inédite », et c’est un « filmopéra » que le Théâtre du Châtelet proposera ce 6 décembre, à partir de 16h30, diffusé gratuitement et en ligne.

Rappelons que l’œuvre nous fait vivre la fin d’Actéon en temps réel : le chasseur indiscret est métamorphosé en cerf par la déesse Diane avant d'être déchiqueté par ses propres chiens. Nous retrouverons la même distribution qui nous avait conquise à Ambronay : Geoffroy Jourdain à la direction, Constantin Goubet dans le rôle-titre, Adèle Carlier en Diane et Marielou Jacquard en Junon, portés par Les Cris de Paris, et accompagnés par la comédienne Judith Chemla.

Un projet proposé en partenariat avec Camera Lucida productions, Les Cris de Paris et Le Théâtre de l’Incrédule, et qui, après cette étape au festival d’Ambronay, ne laisse présager que le meilleur. D’autant plus que le format de « filmopéra » a de quoi piquer la curiosité…

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading