Les 30 ans de Cecilia Bartoli chez Decca

Xl_bartoli

Cecilia Bartoli bénéficie aujourd’hui d’une impressionnante notoriété mondiale qu’elle doit évidemment à son talent, mais aussi – dit-elle –, à la confiance de sa maison de disque, Decca. Sur son site, la cantatrice explique « qu’à la fin des années 80 (...), ce contrat a permis un bond significatif dans (sa) carrière de jeune chanteuse pour (lui) offrir une visibilité internationale bien au-delà de ses performances sur scène, en concert ou dans sur les scènes de maisons d’opéra ». Aujourd’hui, trente ans plus tard, la soprano et sa maison de disque entendent fêter cet anniversaire. Ainsi, ce 13 août 2018 à la Haus für Mozart de Salzbourg en marge du festival d'art lyrique (dont elle est la directrice artistique de l'édition de Pentecôte), Cecilia Bartoli annonçait trois projets qui se tiendront cette saison.

Tout d’abord, le 21 septembre prochain marquera la parution du premier coffret de Cecilia Bartoli qui se tourne pour cette occasion vers Rossini, lui qui est aux origines de sa carrière de cantatrice actuelle puisqu’elle fut découverte à 19 ans dans le Barbier de Séville. Elle a donc décidé de réunir l’ensemble de son répertoire rossinien enregistré dans une édition limitée de quinze CDs et six DVDs en l’honneur des commémorations des 150 ans de la mort du compositeur. On nous annonce par ailleurs une très belle édition qui comprendra également un enregistrement inédit redécouvert dans les archives de la maison de disques : une cantate de Giovanna d’Arco orchestrée par Salvatore Sciarrino et dirigée par Riccardo Chailly.

Puis le 16 novembre paraîtra un nouvel album dédié à Verdi, presque 20 ans après la sortie de son album phare, The Vivaldi Album (1999), qui avait mis en lumière le caractère de compositeur d’œuvres vocales alors qu’il était surtout connu jusqu’à cette période pour ses concertos. Il s’agira ici d’une nouvelle collection d’arias du compositeur italien, dans la logique du goût pour la (re)découverte d’airs oubliés que Cecilia Bartoli défend depuis longtemps maintenant. Elle sera accompagnée sur cet enregistrement par l’Ensemble Matheus sous la direction de son fondateur Jean-Christophe Spinosi.

Enfin et c'est peut-être le plus significatif, Cecilia Bartoli annonce la création d’un nouveau sous-label chez Decca Classics, baptisé « Mentored by Bartoli » et visant à soutenir et accompagner de (jeunes) artistes exceptionnels, encore en quête de notoriété – comme elle il y a trente ans – afin de les aider à éclore et se faire connaitre dans le monde de l’enregistrement lyrique. Pour inaugurer ce label à la fois produit par la Cecilia Bartoli Music Foundation et distribué par Decca, le premier album de cette série s’intitulera Contrabandista et mettra en lumière le ténor Javier Camarena. Le disque sera consacré  à l’œuvre de Manuel García, qui a marqué l’histoire de la musique à la fois comme chanteur et compositeur, mais aussi pour être le père de Maria Malibran et de Pauline Viardot. L’album réunira notamment trois morceaux du compositeur dont il n’existe à ce jour encore aucun enregistrement, ainsi que des duos avec Cecilia Bartoli, enregistrés avec l’orchestre de la cantatrice, les Musiciens du Prince. Le disque Contrabandista est attendu le 5 octobre prochain, en attendant les prochains opus du label « Mentored by Bartoli ».

Cecilia Bartoli revendique un principe d’action basé sur « l’innovation ancrée dans la tradition ». Manifestement, ces trois projets font écho à cette doctrine pour rendre compte du passé, du présent et de l’avenir. 

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading