La Traviata à Orange : Ermonela Jaho rejoint Placido Domingo

Xl_traviata-orange-2016-jaho-domingo

Les 9 et 12 juillet dernier, la soprano albanaise Ermonela Jaho triomphait dans le rôle-titre de la nouvelle production de Madame Butterfly aux Chorégies d’Orange, aux côtés de Bryan Hymel – avant d’être appelée en urgence à Munich pour y remplacer, au pied levé, Sonya Yoncheva dans La Traviata les 15 et 18 juillet.
Aujourd’hui, Ermonela Jaho est de retour à Orange dans les cadres des Chorégies, de nouveau pour interpréter le rôle de Violetta Valéry dans la Traviata (ces mercredi et samedi 3 et 6 août prochains) mais cette fois pour remplacer Diana Damrau qui, souffrante, annonçait voici quelques jours devoir renoncer au rôle. Et si la soprano albanaise n’a disposé que de quelques jours pour préparer le rôle et qu’elle dit elle-même en « redécouvrir de nouvelles facettes à chaque interprétation », elle y endosse un personnage qu’elle connait parfaitement pour l’avoir déjà interprété à de nombreuses reprises sur les plus grandes scènes internationales, que ce soit à la Royal Opera House de Londres ou aux Arènes de Vérone, au Staatsoper de Vienne ou à l’Opéra National de Paris, ou encore, donc, à Munich très récemment.

À Orange, Ermonela Jaho interprétera Violetta dans la nouvelle production « noir et rouge » mise en scène par Louis Désiré, qui articule sa scénographie autour d’un « gigantesque miroir brisé reflétant tantôt le passé, tantôt le présent d’une Violetta qui sait finalement ne pas avoir d’avenir ».
Sous la direction de Daniele Rustioni, qui fait là ses débuts aux Chorégies à la tête de l'Orchestre National Bordeaux-Aquitaine, la soprano albanaise rejoint ainsi Francesco Meli dans le rôle d’Alfredo Germont et l’imposant Plàcido Domingo (en Giorgo), de retour au Théâtre antique pour la première fois depuis 1978 alors qu’il interprétait Samson et Dalila – en attendant de l’entendre dans quelques jours dans Thaïs au Festival de Salzbourg avec Sonya Yoncheva et Benjamin Bernheim. La rencontre de deux générations d’interprètes (et on connait l’engagement et le soutien de Plàcido Domingo à destination de chanteurs plus jeunes – c’est notamment l’objet de son concours Operalia), soulignée par Ermonela Jaho au terme d’un point presse commun avec le baryton.

« Merci Maestro, pour votre simplicité et vos mots chaleureux à l’occasion de cette conférence de presse. Ces mots ont une immense signification pour moi, tout particulier venant d’une légende vivante telle que vous. Il est particulièrement rare de trouver une telle communion d’esprit entre deux générations si différentes. "Il n’est pas aisé de faire de grande chose, mais il faut une vie entière pour devenir humain" ».

Après une répétition générale en public voici quelques jours, à noter que la première de cette Traviata sera retransmise ce mercredi 3 août  à la télévision sur France 3 à partir de 22h20 et sur le site de Culturebox dès 22h45, avec en introduction un reportage sur Placido Domingo intitulé « Placido Domingo, l’homme aux mille vies » dès 20h55.

Crédit photo : Philippe Gromelle

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading