Jean Castex annonce deux milliards d'euros pour la Culture

Xl_mey5iwyazvjjwgez34652ef764

Dans le cadre d'une interview accordée ce matin à France Inter, le Premier Ministre Jean Castex a annoncé plusieurs mesures en lien avec la crise sanitaire que le pays traverse depuis plusieurs mois, y compris pour le secteur culturel. Ainsi, d'après sa déclaration, sur les 100 milliards d'euros qui devraient être débloqués dans le cadre du plan de relance du gouvernement qui sera annoncé le 3 septembre prochaine, deux milliards seront alloués à la Culture. Pour la Ministre de la Culture Roselyne Bachelot, « Jean Castex confirme un montant record pour des mesures structurantes » (voir le tweet). Ce dernier a de son côté indiqué qu'un tel montant était « inédit » et que « cela veut dire que nous pensons d'abord que la culture est une activité économique ».

Le Premier Ministre a également annoncé qu'il irait à la rencontre des professionnels du spectacle vivant et du cinéma demain jeudi 27 puis vendredi 28 août, accompagné de Roselyne Bachelot. Le principal objectif est de rouvrir les salles de spectacle même si l'équilibre économique n'est pas atteint. Les deux milliards prévus serviront notamment à compenser l'écart entre les recettes de billetterie et l'équilibre économique.

Ce plan de relance, qui doit contribuer à la reprise de la croissance après la crise économique provoquée par l'épidémie de coronavirus, devait initialement être dévoilé mardi dernier. Son annonce a néanmoins donc été reportée à jeudi prochain afin de consacrer cette semaine aux annonces sanitaires. Pour autant, le Premier Ministre assure que le plan est « bouclé », mais il « craint aussi que la crise économique et sociale "soit plus dangereuse" que la sanitaire ».

S'il a été question de nombreuses problématiques dans l'interview de ce matin (justice, rentrée scolaire, refus de la gratuité des masques, entre autres), l'accueil du public dans les salles de spectacles a aussi été évoqué. En effet, ainsi que l'avait espéré Roselyne Bachelot, les mesures de distanciation physique dans les salles (cinéma, théâtre, opéra...) a été abrogée, à l'exception des salles situées en zones rouges, où les risques demeurent importants. Le port du masque, quant à lui, est obligatoire durant toute la durée de la représentation.

Autre point en lien avec le domaine de la culture abordé par le premier ministre : les rassemblements de plus de 5000 personnes. Ils restent interdits, mais par décision préfectorale, la jauge peut être augmentée « cas par cas ». Dans le cadre du dernier conseil de défense sanitaire, le gouvernement a néanmoins pris la décision que « dans les départements où il y a une forte circulation virale (soit en zone rouge) », et dans les lieux « où la configuration est inadaptée », les préfets ne pourront plus accorder de dérogations.

Ainsi, même s'il faudra attendre le 3 septembre pour en apprendre davantage sur le plan de relance, les annonces de ce matin confirment que la Culture n'est pas un secteur oublié : « le secteur culturel a beaucoup souffert de cette crise, l'Etat a développé des dispositifs forts et justifiés » selon les propos de Jean Castex. La mise en place de certaines directives est ainsi d'ores et déjà posée : outre les zones rouges qui feront donc mesures d'exception, les jauges des salles pourront à nouveau être pleines avec l'accord des autorités préfectorales, et le port du masque, que le Premier Ministre considère comme une protection efficace face au virus, est rendu obligatoire y compris sur son siège et pour toute la durée de la représentation. Les rencontres avec des professionnels du domaine culturel prévues avant ce weekend apporteront peut-être d'autres modifications ou informations pour la reprise qui approche maintenant à grands pas.

| Imprimer

Commentaires

Loading