Emmanuel Hondré nouveau directeur de l'Opéra de Bordeaux

Xl_emmanuel_hondr_

En 2015, Marc Minkowski était nommé pour prendre la suite de Thierry Fouquet à la tête de l’Opéra national de Bordeaux. Une aventure qui prendra fin prochainement suite à sa volonté de ne pas reconduire son mandat une troisième fois, ainsi qu’il l’a fait savoir en janvier dernier. Une annonce qui posait donc la question du nom de son successeur ou de sa successeuse, et qui laissait même penser que Natalie Dessay pourrait être ce nom. Finalement, ce n’est pas la célèbre soprano mais Emmanuel Hondré, actuel directeur du département concerts et spectacles de la Philharmonie de Paris depuis 2014, qui a été choisi pour prendre la suite du chef à la tête de l’institution bordelaise.

Mardi 20 juillet, le jury présidé par le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic, a semble-t-il été séduit par le projet « un opéra citoyen » du candidat, ainsi que par sa « volonté de contribuer à la transition écologique ». Cette dernière « figurait dans le cahier des charges des candidats. L’une des perspectives est la réduction de l’impact carbone bien sûr, mais c’est aussi la volonté de mobiliser le tissu artistique local ». Un point important, on s’en doute, dans une ville dirigé par un maire écologiste. Celui-ci est d’ailleurs très enthousiaste à propos du projet d’Emmanuel Hondré, qui porte une attention particulière au jeune public et au rayonnement que peut avoir l’Opéra, qu’il souhaite développer en « investissant les différents lieux de la cité mais aussi du territoire ». Selon les mots du maire à propos du projet : « Ça correspond à notre vision de la culture, y compris de la place de la musique dans la cité. Elle est proche de la vision de notre majorité. Ce qui m’avait séduit était sa volonté de conquérir des nouveaux publics et associer la venue d’artistes d’exception à des missions sociales, éducatives et progressistes. Faire en sorte qu’un grand établissement soit à la portée de tous les citoyens et sortir de l’élitisme », commente le maire de Bordeaux, citant le fameux concept repris par Jean Vilar et Antoine Vitez, « l’élitisme pour tous ».

Emmanuel Hondré prendra donc ses fonctions en septembre 2022, à la suite du directeur actuel et après une période marquée par des tensions sociales, notamment avec les musiciens de l’orchestre. Reste donc à découvrir comment le futur directeur apaisera ces tensions, quelles seront concrètement ses futures propositions et comment le public les accueillera.

Elodie Martinez

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading