Christian Thielemann dirigera le Concert du Nouvel An viennois de 2019

Xl_christian-thielemann-bibliothek-d85a4a7e

Alors que le traditionnel Concert du Nouvel An vient à peine d’être donné à Vienne sous la direction du chef napolitain Riccardo Muti, rassemblant les mélomanes du monde entiers non seulement sur place mais également autour de leurs postes de radio et de télévisions, le nom du chef en charge du concert de 2019 est d’ores et déjà connu : il s’agira du mastro Christian Thielemann.

Ainsi que nous l’expliquions l’an passé lors de la nomination de Riccardo Muti, l’une des particularités de ce concert est que ce sont les musiciens, les Wiener Philharmoniker, qui choisissent le chef qui les dirigera. C’est donc une invitation née d’une véritable envie de travailler ensemble et une reconnaissance du chef et de son travail. Pour l’heureux élu, c’est un honneur unique au monde. En 2017, c’était Gustavo Dudamel qui était à la tête de ce grand orchestre, devenant ainsi le plus jeune chef à avoir dirigé le concert classique le plus médiatisé au monde du haut alors de ses 35 ans (le concert étant retransmis dans plus de 90 pays).

Cette année, Riccardo Muti retrouvait les Wiener Philharmoniker pour la cinquième fois, toujours avec le même plaisir (un plaisir partagé par le public). C’est toutefois avec un chef qui n’a encore jamais été à leur tête pour cet événement que les musiciens ont choisi de lancer 2019 : Christian Thielemann, âge de 58 ans. Une grande première donc pour le chef allemand, qui connaît toutefois déjà l’orchestre avec qui il collabore artistiquement depuis 2000. De plus, il est actuellement le chef principal de la Staaskapelle de Dresde et le directeur artistique du Festival de Pâques de Salzbourg.

Né le 1er avril 1959 à Berlin, Christian Thielemann commence par étudier l’alto ainsi que le piano à l'Académie de musique Hanns Eisler de sa ville natale, et prend des cours particulier de direction d’orchestre. Il devient alors répétiteur au Deutsche Oper Berlin à 19 ans seulement et travaille comme assistant d'Herbert von Karajan. Il dirige ensuite divers théâtre allemands puis devient l'assistant de Daniel Barenboim au Festival de Bayreuth. Il revient au Deutsche Oper en 1991 pour y diriger Lohengrin et fait par ailleurs ses débuts aux Etats-Unis, plus précisément à San Francisco où il dirige Elektra. Six ans plus tard, en 1997, il revient une nouvelle fois au Deutsche Oper où il est cette fois-ci nommé directeur musical, une place qu’il occupe jusqu’en 2004, année durant laquelle il devient chef principal de l'Orchestre philharmonique de Munich. Il quitte finalement cette place en 2011 pour prendre la tête de la Staatskapelle de Dresde l'année suivante, mais entre-temps, il est également nommé conseiller musical du Festival de Bayreuth en 2008.

Sa discographie quant à elle comporte, entre autre, l’intégrale des symphonies de Brahms avec la Staatskapelle de Dresde, le Requiem de Mozart ou encore la Symphonie n° 5 de Bruckner, tous deux avec l'Orchestre Philharmonique de Munich. Par ailleurs, nous pourrons l'entendre bien avant le Concert du Nouvel An, notamment à Salzbourg dans Tosca en mars et avril prochains.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading