Riccardo Muti dirigera le concert du nouvel an 2018 au Musikverein de Vienne

Xl_1492713_7_d7b6_le-chef-d-orchestre-italien-riccardo-muti-en_ed30a9ca7e742dc26156d77a05c5971a

Le Concert du nouvel an donné chaque année à Vienne, au Musikverein, est aujourd’hui une véritable institution, un rendez-vous que les mélomanes attendent impatiemment, gage d’une qualité qui fait référence dans le monde entier.

L’une des particularités de ce concert est que ce sont les musiciens, les Wiener Philharmoniker, qui choisissent le chef qui les dirigera. C’est donc une invitation née d’une véritable envie de travailler ensemble et une reconnaissance du chef et de son travail. Pour l’heureux élu, c’est un honneur unique au monde.

Le Concert du nouvel an 2017 a été donné par Gustavo Dudamel. Il est à ce jour le plus jeune chef à avoir dirigé le concert classique le plus médiatisé au monde du haut de ses 35 ans, conquérant public, musiciens et téléspectateurs, auréolé d’une belle ovation à la fin de ce très beau moment après la traditionnelle Marche de Radetzky. L’habituel Beau Danube Bleu l’avait précédé, malicieusement « interrompu » par le chef afin de transmettre ses vœux de bonne année. Lors d’une conférence de presse peu de temps après, il confiait avoir le sentiment de pouvoir « gagner le paradis en paix » à l’écoute de ce morceau interprété par le Philharmonique de Vienne.

Avec la nouvelle année, les Wiener Philharmoniker ont désigné le chef qui les dirigera lors du concert du nouvel an 2018 : non pas un nouveau chef, mais Riccardo Muti, un habitué de l'exercice. Il s’agira là de sa cinquième participation au concert traditionnel de Vienne, l’ayant déjà dirigé en 1993, 1997, 2000 et 2004. Né à Naples le 28 juillet 1941, le chef italien débute le violon à huit ans avant de changer pour le piano à 13 ans. En 1967, il remporte le Premier prix du Concours Guido Cantelli puis devient le chef de l'Orchestre du Mai musical florentin, ce qui lui confère une renommée internationale. En 1971, il dirige au festival de Salzbourg et succède à Otto Klemperer à la tête du Philharmonia Orchestra. Il prend la suite d'Eugène Ormandy à la tête de l'Orchestre de Philadelphie en 1980 avant de diriger à la Scala de Milan, de 1986 à 2005. En mai 2008, il est nommé directeur musical par l'Orchestre symphonique de Chicago à compter de la saison 2010-2011. Il est également l’un des chefs invités les plus réguliers de l'Orchestre philharmonique de New York ainsi que de l'Orchestre national de France.

Enfin, sa discographie compte de nombreux enregistrements, comme avec l'Orchestre philharmonique de Philadelphie (Le Sacre du Printemps en 1982, Roméo et Juliette de Prokofiev en 1985, entre autres), le Wiener Philharmoniker (La Clemenza di Tito en 1995, Don Giovanni en 1991, les Symphonies de Schubert en 1988 et 1989) ou encore l'orchestre du Royal Opera (I Capuleti e i Montecchi en 1985).

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading