Bérénice - Bérénice

Informations Description
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

  • Compositeur :Albéric Magnard
  • Librettiste :Albéric Magnard
  • Année de création :1911
  • Lieu de création :France
  • Nombre d'acte :3
  • Langue originale :Français
  • Maison d'opéra de la production originale :L'Opéra Comique

Description de l'Œuvre

Description Acte 1 Acte 2 Acte 3

Bérénice est le troisième et dernier opéra composé par Albéric Magnard (1865-1914), élève de Massenet et Vincent d’Indy, dont la vocation musicale naquit après la découverte émerveillée du Tristan de Wagner entendu à Bayreuth. « Ma partition est écrite dans le style wagnérien. », affirme le compositeur dans la préface de cette œuvre, qui fut un véritable échec auprès d’un public déconcerté par une entreprise exigeante et une partition marquée par d’étonnants moments de puissance et une recherche raisonnée de « musique pure ». Car si l’influence wagnérienne est indéniable, elle se trouve tempérée par la transparence de l’orchestration, de tradition très française. Albéric Magnard entend s’inscrire dans le sillage de la tragédie lyrique de Rameau et de Gluck. A l’instar de Berlioz dans Les Troyens, il construit son opéra sur l’opposition de deux protagonistes dont les aspirations différentes s’affrontent dans trois magnifiques duos, véritable pivot de chacun des trois actes. Titus incarne la rigueur romaine confrontée à la sensualité de l’Orient qui domine Bérénice. Les deux rôles réclament des interprètes de très grande qualité, capables de servir au mieux une puissante expressivité qui culmine dans des registres élevés. Un ténor héroïque, habitué à chanter le Siegmund de La Walkyrie et le Samson de Saint-Saëns, tient le rôle de Titus à la création. Quant à Bérénice, elle est chantée par une célèbre Carmen de l’époque.
Cette œuvre méconnue, emblématique de l’esprit d’indépendance et de la singularité cultivés par Albéric Magnard durant toute sa vie, fut donnée en 2001 à l’Opéra de Marseille sous la direction de Gaetano Delogù, dans une mise en scène de Jacques Roubaud.

Résumé

L’empereur Vespasien, mourant, exige de son fils Titus qu’il renvoie Bérénice, la princesse de Judée, qu’il s’était engagé à épouser avant de devoir succéder à son père. Les deux amants doivent se résigner dans la douleur à cette insupportable séparation commandée par la raison d’état.

Acte 1

L’empereur Vespasien va mourir. Son fils Titus qui doit lui succéder promet à Bérénice, princesse de Judée, qu’il va l’épouser. Lia, la fidèle nourrice de Bérénice la met en garde en lui rappelant que le peuple romain la déteste et lui reproche sa stérilité.

Acte 2

Mucien, préfet du prétoire, presse Titus d’annoncer à Bérénice qu’elle doit quitter Rome comme il l’a promis à son père, Vespasien. À cette demande, Bérénice commence par opposer un refus désespéré, puis elle se résigne à regagner son Orient natal après une dernière entrevue.

Acte 3

Titus semble sur le point de se laisser emporter par son amour. Bérénice doit lui rappeler sa résolution de se soumettre à la raison d’état. Elle embarque pour l’Orient jetant sa chevelure sacrifiée dans les flots du port d’Ostie, en signe d’adieu.

Commentaires

Loading