Mozart de retour à La Monnaie en avril

Xl_de-munt-ndi0ndc1nzqxnq

Bien qu’encore fermée au public, le Théâtre royal de La Monnaie de Bruxelles fait partie de ces maisons lyriques qui ne se laissent pas aller à la facilité d’une fermeture. Elle poursuit donc sa programmation, ainsi que nous avons déjà pu le constater, et proposera un mois d’avril riche.

Tout d’abord, les répétitions du Tour d’écrou battent leur plein afin de permettre au public de plonger gratuitement dans ce thriller psychologique dès le 29 avril, en streaming. La maison partage par ailleurs diverses photos des répétitions sur ses réseaux sociaux et son site, laissant deviner une atmosphère assez sombre.

Néanmoins, cette production très attendue ne sera pas l’unique événement du mois d’avril, qui connaîtra également un festival mozartien virtuel. Ainsi que le rappelle le communiqué de la maison, la chaîne culturelle flamande Podium 19 diffusera l'opéra Der Schauspieldirektor entre le 17 avril et le 22 avril (à cinq reprises), production que La Monnaie avait donnée en streaming en février dernier. L’occasion pour la maison bruxelloise de mettre à l’honneur le compositeur et certaines de ses productions sur son site, en commençant bien sûr par la production du Directeur de Théâtre précitée, disponible à partir du 17 avril. Sous la direction musicale d’Alain Altinoglu, le plateau réunit des « chanteurs spécialistes du répertoire mozartien » qui parviennent à restituer « toute la vivacité jubilatoire de cette partition pleine d’humour et d’invention ». La mise en scène, signée par Michael de Cock et Fabrice Murgia, « s’avère aussi drôle que décalée, et surfe sur l’actualité en intégrant évidemment la plus brûlante d’entre elle, la Covid ».

A cette même date du 17 avril seront également à nouveau disponibles deux autres rendez-vous mozartiens : Mozart Symphonie 39, « un double concerto de jeunesse et une symphonie aboutie » et « un face à face entre Paris et Vienne », toujours sous la direction d’Alain Altinoglu, directeur musical des lieux. Ce concert marquait en février la fin d’un mois entièrement consacré à Mozart, au cours duquel nous avions également pu voir Mozart Akademie, récital de Sabine Devieilhe dirigé par Raphaël Pichon. Les artistes avaient à cette occasion « su remplir (la salle) de vie et de vitalité mozartienne pour le plus grand plaisir d'un public "à distance" », parmi lequel nous nous étions justement glissé.

Enfin, le récital de Bejun Mehta disponible depuis le 29 mars est encore en ligne, et reste accessible gratuitement jusqu’au 10 mai. A l’occasion de ce programme, le contre-ténor revenait « à la Monnaie pour un récital original consacré à sa voix : dans un répertoire allant de Mozart à Britten, il explore les différentes formes que peut prendre l’amour. Une voix pour dire de multiples manières ce que signifie aimer ».

Elodie Martinez

© Hugo Segers

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading