20 millions d'aide pour les festivals musicaux d'été

Xl_unnamed

Hier 14 avril, le conseil d’administration du Centre national de la musique (CNM) a approuvé la mise en place d’un fond de soutien exceptionnel pour les festivals musicaux. En effet, afin de les aider dans cette période de reprise et pour pallier aux éventuels problèmes de billetterie qu’engendreraient les mesures sanitaires à appliquer (notamment la distanciation physiques et les jauges réduites), les festivals de musique pourront prétendre à une aide financière « dès que le calendrier de reprise sera connu » selon le Centre national de la musique. Au total, c’est une enveloppe de 20 millions d’euros qui vient d’être annoncée, et le dispositif devrait être accessible en ligne.

Cette somme est issue des 30 millions d’euros d’aides promises aux festivals (toutes catégories confondues), et sera donc destinée exclusivement aux festivals de musique et de variétés. Toutefois, il faudra que le CNM collabore avec les directions régionales des affaires culturelles (Drac) et les directions des affaires culturelles (Dac) afin de travailler au mieux à la répartition de ces aides. Le CNM met donc en place une « commission Festival » afin d’étudier les demandes déposées sur le site de l’établissement, et d’y répondre par l’attribution (ou non) des sommes en fonction du calendrier de reprise d’activité qui reste encore à établir.

Afin de pouvoir prétendre à cette aide financière, il faudra présenter une programmation « relevant du champ d’activité du CNM – musique toutes esthétiques confondues et variétés – pour au moins deux-tiers des propositions artistiques ». De plus, le festival doit débuter « entre le 15 mai et le 30 septembre 2021 », et avoir une billetterie majoritairement payante. Enfin, l’aide global ne pourra pas dépasser les 400 000 euros, afin de ne pas créer de trop grandes disparités.

En attendant d’avoir de plus amples informations de la part du Gouvernement, tant sur le calendrier que sur les conditions à respecter et les détails des aides annoncées, les festivals s'organisent donc actuellement en fonction des annonces faites au mois de février, c’est-à-dire en prenant en compte une restriction de jauges à 5 000 personnes maximum, assises et distancées.

Elodie Martinez

| Imprimer

Commentaires

Loading