Michael Schønwandt est reconduit à Montpellier jusqu'en 2021

Xl_michael_sch_nwandt_oonm___marc_ginot

Depuis septembre 2015, Michael Schønwandt assure la fonction de chef principal de l’Opéra Orchestre national Montpellier Occitanie. Dernièrement, Didier Deschamps, président et Valérie Chevalier, directrice générale de l’Opéra Orchestre National Montpellier Occitanie ont annoncé le renouvellement de son contrat jusqu’en juin 2021.

Né en 1953 à Copenhague, le chef danois Michael Schønwandt a étudié le piano et la musicologie à l'Université de Copenhague avant d’étudier la direction d'orchestre à la Royal Academy of Music de Londres. En 1977, il fait ses débuts en tant que chef d'orchestre à Copenhague avant d’être engagé comme chef permanent au Royal Danish Opera en 1979, lui permettant de découvrir ainsi un vaste répertoire, de Mozart à Penderecki, puis de devenir Chef principal du Collegium Musicum de la ville en 1981.

Michael Schønwandt dirige également de nombreuses productions au Covent Garden de Londres, à La Monnaie à Bruxelles (où il est le premier chef invité entre 1984 et 1987), à l’Opéra de Vienne, à l’Opéra de Paris, ainsi qu’à Nice, Stuttgart, Cologne, Madrid, ou encore Tel Aviv. Il est par ailleurs premier chef invité de l’Orchestre National de la Radio Danoise (entre 1987 et 2000), premier chef invité de l’Orchestre de la Beethovenhalle à Bonn, ainsi que chef principal invité de l’Orchestre Royal des Flandres. En 1988, il dirige Die Meistersinger von Nürnberg au Festival de Bayreuth et obtient un grand succès qui s’inscrit dans son ascension professionnelle.

De 2000 à 2011, il devient Directeur musical de l’Opéra Royal de Copenhague et de l’Orchestre Royal du Danemark, après avoir été Directeur musical du Berliner Sinfonie-Orchester de 1992 à 1998. Il occupe également le poste de chef principal du Netherland Radio Chamber Philharmonic Orchestra entre 2010 et 2013. Michael Schønwandt consacre d’ailleurs une grande partie de sa carrière au répertoire symphonique et il eut sous sa baguette l’Orchestre Philharmonique de Vienne, l’Orchestre Philharmonique de Berlin, l’Orchestre Symphonique de Vienne, le Vienna Radio Symphony Orchestra, le Philharmonia Orchestra, le London Philharmonic Orchestra, le London Symphony, l’Orchestre de la Suisse romande, l’Orchestre National de France, le Philharmonique de Radio France, les Orchestres de Bordeaux, Lyon, Nice, Toulouse, Monte-Carlo, ainsi que les Orchestres de Bonn, Düsseldorf, l’Orchestra Sinfonica Giuseppe Verdi di Milano, l’Orchestre Philharmonique de Helsinki, et bien d'autres. Enfin, il enregistre régulièrement avec le Royal Danish Radio Symphony Orchestra, et l’on peut citer parmi ses derniers enregistrements Salomé de Richard Strauss chez Chandos, l’intégrale des symphonies de Niels Gade et de Weyse, l’intégrale des symphonies de Nielsen, ainsi qu’en première mondiale le Concerto pour violon n° 3 de Henze et l’opéra The Handmaid’s Tale de Poul Ruders, mais la liste des œuvres qu’il a gravées au cours de sa carrière est bien plus importante.

Récemment, il a dirigé Wozzeck à l’Opéra national de Paris dans la mise en scène de Christoph Marthaler et vient tout juste de diriger avec brio L’Italienne à Alger qui a ouvert la saison montpellieraine (lire notre chronique). Cette saison, il y dirigera également Peer Gynt de Grieg, War Requiem de Britten et Nabucco de Verdi.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading