Ludovic Tézier ne sera pas le Iago d'Otello à la ROH

Xl_ludovic-tezier

La nouvelle production d’Otello à la Royal Opera House de Londres (qui débutera le 21 juin prochain) est particulièrement attendue, que ce soit pour la mise en scène de Keith Warner ou la direction d’Antonio Pappano, mais aussi incontestablement du fait d’une double prise de rôle annoncée : Jonas Kaufmann doit y chanter le rôle d’Otello pour la première fois sur scène et Ludovic Tézier devait y interpréter son premier Iago.
Si le ténor allemand doit toujours bien interpréter le rôle-titre, le baryton français ne sera pas Iago. Par voie de communiqué, la maison londonienne annonce en effet le changement de distribution : on y lit notamment que « du fait de raisons médicales », Ludovic Tézier « n’a pas été en mesure d’assister à la première semaine de répétitions de [cette] nouvelle production d’Otello » et qu’un rendez-vous médical a ensuite dû être repoussé de deux jours. Or, selon Oliver Mears, directeur de l’établissement depuis mars dernier, ce nouvel Otello « est une production majeure » pour la maison londonienne et « les relations entre Otello et Iago sont centrales dans l’opéra », il est dès lors « essentiel de travailler les interactions complexes entre les deux personnages dans le cadre de répétitions ».

En conséquence, la Royal Opera House « a fait le choix difficile de redistribuer le rôle central de Iago » pour le confier à Marco Vratogna, qui a déjà interprété le rôle à plusieurs reprises, à l’Opéra de Zurich, au Metropolitan Opera de New York ou encore au Gran Teatre del Liceu de Barcelone – où son interprétation de Iago ne nous avait pas pleinement convaincue.

Sur les réseaux sociaux, Ludovic Tézier confirme que la décision ne relève pas de son choix personnel et se dit en pleine santé. Il devrait donc retrouver Jonas Kaufmann dans quelques mois, cette fois à Paris dans la version française de Don Carlos, en attendant de revenir à la Royal Opera House la saison prochaine pour interpréter le rôle du Roi Ferdinand dans la version de concert de L’Ange de Nisida, œuvre de Donizetti qui n’a encore jamais été jouée. 

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading