Les Grands Concerts poursuivent l'excellence en 2019-2020

Xl_grands_concerts

La saison 2019-2020 marquera la 38ème édition des Grands Concerts à Lyon, installés dans la Chapelle de la Trinité depuis 1999. Cela fera donc 20 ans que le public lyonnais, toujours fidèle (la saison 2018-2019 ayant totalisé 10 320 spectateurs autour des 25 représentations proposées) ne cesse de répondre présent au rendez-vous que propose cette institution principalement tournée vers la musique baroque, bien qu’elle s'ouvre également à d’autres musiques.

Ce lundi, le directeur des Grands Concerts Eric Desnoues, annonçait publiquement la saison prochaine en commençant par souligner un anniversaire amical avec Jean-Christophe Spinosi, qui répond présent depuis 20 ans. Un festival « Vivaldi/Spinosi » est donc prévu pour trois dates, dont l’ouverture de saison le 20 septembre autour du Gloria de Vivaldi et du Dixit Dominus de Haendel, compositeur contemporain du premier. Le Chœur et l’Ensemble Matheus seront rejoints à cette occasion par le Chœur de chambre Mélisme(s), ainsi que par Ekaterina Bakanova et Marlène Assayag, avant de donner à nouveau ce concert au Théâtre des Champs-Elysées quelques jours plus tard. La deuxième date est celle du 6 novembre, avec « Le concert pour la Piéta » de Vivaldi. Il s’agit là d’un concert reconstitué à partir de sept mesures griffonnées au verso d’un manuscrit, correspondant aux débuts de sept œuvres qui, mises bout à bout, forment un concert dont la durée correspond à l’exercice et révèle « le travail de préparation d’un concert à la Piéta par le prêtre Roux ». Le public sera donc invité à écouter un concert pensé par le compositeur lui-même, comportant notamment la Sinfonia di Farnace et divers concerti. Enfin, la troisième date est celle du 9 février réunissant Marie-Nicole Lemieux, Ekaterina Bakanova et Sonia Prina pour Juditha Triumphans, une version de concert elle aussi donnée au Théâtre des Champs-Elysées deux jours plus tard.

Parmi les nombreux autres rendez-vous, notons les deux Stabat Mater, à commencer par celui de Haydn, œuvre majeure que l’on entend trop peu qui sera servie ici par Florie Valiquette, Adèle CharvetReinoud van Mechelen et Andreas Wolf accompagnés par le Concert de la Loge et leur chef Julien Chauvin. Le second, bien plus courant, sera celui de Pergolèse, accompagné de deux Salve Regina en compagnie d’Arianna Venditelli et de Giuseppina Bridelli. En décembre, l’Ensemble Marguerite Louise mettra à l'honneur Les Arts Florissans (cette idylle en musique en cinq scènes) et des extraits de La Couronne de fleurs de Charpentier, tandis que le Requiem de Mozart sera dirigé le mois suivant par Gyorgy Vashegyi, à la tête du Purcell Choir et de l’Orfeo Orchestra Budapest, sans oublier les solistes Zachary Wilder, Emőke Baráth, Eszter Balogh et István Kovács.

Difficile également de passer à côté du « Te Deum et Grands Motets pour le Roy », réunissant des œuvres de Charpentiers, Henry du Mont et Michel Richard de Lalande qui seront ici mises en lumière par l’Ensemble Correspondance et Sébastien Daucé qui viennent justement de clore l’actuelle saison par la recréation du Sacre de Louis XIV, absolument grandiose. Le grand maestro Masaaki Suzuki sera lui aussi présent cette saison avec le Bach Collegium Japan pour « Cantates et Messe » de Bach en mars.

Enfin, il est impossible de dresser ici la liste complète des concerts proposés par les Grands Concerts dans l’ensemble des trois salles : la Chapelle de la Trinité, bien sûr, mais aussi la Salle Molière qui possède l’une des meilleures acoustiques en Europe pour la musique des chambre, ainsi que le Musée des Arts Décoratifs et des Tissus qui accueillera Justin Taylor sur le fameux clavecin historique signé « Donzelague à Lyon 1716 » et sur lequel Rameau lui-même aurait joué. Ajoutons néanmoins à cette liste non exhaustive deux récitals qui devraient particulièrement attirer le public : celui de Patricia Petibon en compagnie de Susan Manoff le 28 janvier, et celui de Jakub Józef Orliński, accompagné par Il Pomo d’Oro sous la direction de Francesco Corti pour un programme d’opéras italiens le 14 avril.

Les Grands Concerts promettent donc encore une fois une superbe saison, notamment pour les amateurs de baroque, poursuivant l’excellence des années précédentes tout en marquant les 20 ans à la Chapelle de la Trinité, lieu superbe et cadre musical unique – en plus des 20 ans d’amitié avec Jean-Christophe Spinosi.

Elodie Martinez

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading