Le CMBV et Versailles lancent leur premier Expodcast

Xl_expodcast

L'idée de ce projet est née il y a en réalité plusieurs années, mais face à l'imposant coût qu'il impliquait et aux limites des technologies de l'époque, il avait été mis de côté. Lors du premier confinement et d'une réunion le 7 avril dernier, Nicolas Bucher (directeur du Centre de Musique Baroque de Versailles, le CMBV) et l'équipe réunie pour l'occasion décident néanmoins de ressortir l'idée des cartons. Mais quelle est cette idée ? Celle d'une exposition virtuelle et de podcasts qui, mis en ensemble, donnent lieu à une « Expodcast » présentée hier en visiocoférence, en partenariat avec France Musique (qui est même coproducteur).

Selon Catherine Pégard (présidente du château de Versailles), cette expérience « inaugure une nouvelle époque du partenariat avec le CMBV », ce que confirme le président de ce dernier, Pierre Coppey. Il rappelle également qu'il s'agit là de l'aboutissement d'une politique d'élargissement du public qui n'est pas nouvelle, d'autant plus que le centre n'a pas qu'un public, mais en englobe plusieurs, notamment avec sa casquette de centre de recherche qui s'adresse aux chercheurs et musicologues, ou encore celle de lieu d'action culturelle, davantage orientée vers un public moins connaisseur et l'Education Nationale. Le numérique n'est donc pas nouveau pour le CMBV, mais son utilisation visant à toucher un public encore plus large l'est. De plus, il est vrai que le confinement a accéléré les envies, les projets digitaux, et l'accès à de nouveaux publics.

Néanmoins, ce projet n'aurait pas pu voir le jour sans la participation active de France Musique, représenté hier par Stéphane Grand (délégué aux programmes) qui rappelait que l'envie de cette expodcast s'était également heurtée à des problèmes de droits pour l'utilisation de certains airs ou extraits musicaux. Des problèmes levés il y a peu grâce à de récentes signatures permettant l'usage de ces derniers. 
Son intervention a également permi de rappeler que la musique baroque est une excellente porte d'entrée pour l'univers lyrique. En effet, parmi les diverses webradios proposées par France Musique, celle dédiée au baroque est arrivée en tête des audiences en quelques semaines seulement, montrant l'engouement du public pour ce genre.

Nicolas Bucher revient ensuite de manière plus précise sur ce projet d'Expodcast qui est donc l'assemblement d'une exposition virtuelle et d'une série de podcasts qui se complètent mutuellement, sans que l'une prenne le pas sur l'autre. Les podcasts sont au nombre de six et d'une durée d'une douzaine de minutes chacun, le format court ayant été privilégié afin que l'on entre plus facilement dans le sujet. Les épisodes sont également déclinés sur le site, qui est conçu comme une exposition, avec des salles thématiques où il est possible de « se promener », s'arrêter sur des éléments précis, synchroniser sa visite avec le podcast correspondant, se rendre dans une autre salle puis revenir, etc. Au final, ce sont des anecdotes, des citations, des archives, des interviews, des chiffres-clefs, de l'iconographie, des pastilles audio, de quizz, des entretiens avec des spécialistes, ou encore une playlist de près de 50 pistes musicales qui accompagnent l’exposition et ses visiteurs numériques. Quant au thème de cette première édition – que l'équipe espère voir suivie sur plusieurs années au rythme d'une exposition par an –, il s'est imposé naturellment : « Musique et musiciens à la Chapelle royale ».

La commissaire de l'Expodcast, Suzanne Gervais, sert pour sa part de guide tout le long de la visite et des six épisodes déclinés comme suit :

  1.  "La Chapelle royale, joyau de la musique du roi"
  2. "La messe quotidienne du Roi-Solei"
  3. "Le concours de 1683, un événement"
  4. "Le motet à grand chœur, la French touch"
  5. "Success story :Lalande, le grand maître"
  6. "Rayonnement et postérité de la Chapelle royale"

Le musicologue Thomas Leconte a lui aussi aidé à composer le recueil des informations, et Zachary Wilder prête sa voix pour la version anglaise du site, qui est entièrement bilingue. 

Versailles et le CMBV livrent ainsi un outil à usage multiple (y compris pédagogique), où chacun peut découvrir à son rythme l'Histoire de la musique, en picorant les éléments et/ou les podcasts, ou au contraire en les enchaînant, seul ou en famille puisque les enfants peuvent aussi y trouver leur compte dès l'âge de 10 ans environ.

Pour débuter ce premier "expodcast", il suffit de se rendre sur le site dédié et de laisser aller ses envies au gré des salles et des thèmes, ou l'inverse !

| Imprimer

Commentaires

Loading