La Traviata mise à l’honneur pour la 21ème édition d’Opéra en plein air

Xl_opera_en_plein_air_traviata

Depuis 2001, le festival Opéra en plein air poursuit une mission d’accessibilité et de découverte de l’art lyrique pour le plus grand nombre en se rendant lui-même à la rencontre des publics. Pour cela, il présente des œuvres majeures accessibles, « en offrant un accueil convivial et festif » et « propose une formule exigeante et attirante ». Chaque année, le festival occupe ainsi plusieurs sites patrimoniaux exceptionnels, et, pour la troisième année consécutive, il « porte plus loin son ambition et accueille, en amont de la représentation grand public, les enfants à partir de quatre ans, pour un PICCOLA OPERA dédié à leurs petites oreilles et grand appétit ».

Lors de sa création, le festival avait mis à l’honneur Rigoletto devant 7 600 spectateurs, avant de toucher plus de 54 000 spectateurs l’année suivante, avec Don Giovanni ! Parmi les noms qui se sont succédé aux différents projets sur une vingtaine d’années figurent notamment Julie Depardieu, Patrick Poivre d’Arvor, Francis Huster, ou encore Jacques Attali. En 2021, Olivier Desbordes signait Madame Butterfly et touchait alors quelque 20 000 spectateurs.

Pour 2022, le choix du festival s’est porté sur La Traviata, grand classique s’il en est, et sera marrainé par Ariane Massenet. La mise en scène a été confiée Olivier Desbordes – il reprendra ainsi son travail déjà présenté à Clermont-Ferrand en 2018 afin de correspondre à une scène et un orchestre de plus grande ampleur –, tandis que Dominique Trottein et Gaspard Brécourt se chargeront de la direction musicale. Côté distribution, on pourra compter sur Serenad Burcu Uyar dans le rôle-titre, aux côtés de Sébastien Droy (Alfredo Germont), Kristian Paul (Giorgio Germont), Sarah Lazerges (Flora), Nathalie Schaaff (Annina), Eric Vignau (Gastone), Olivier Dejean (le baron Douphol), Yassine Benameur (le marquis d’Obigny) et Matthieu Toulouse (le docteur Grenvil).

Cette Traviata débutera sa tournée les 17 et 18 juin par le domaine départemental de Sceaux, avant de faire escale au domaine national de Saint-Germain-en-Laye (1er et 2 juillet), au Festival de Carcassonne (5 juillet), au Château de Vincennes (8 et 9 juillet), à l’Hôtel national des Invalides (7, 8, 9 et 10 septembre), et de finir à l’Hippodrome de Bordeaux les 23 et 24 septembre.

Côté tarifs, les plus jeunes pourront profiter du spectacle avec des places à 25 euros en catégorie 3 pour les moins de 26 ans, ainsi que des tarifs jeunes dans l’ensemble des catégories. Pour les autres, comptez tout de même 115 euros pour les places les plus chères en plein tarif, mais avec des prix variables en fonction des catégories, allant au maximum de 65 euros à 100 euros. Enfin, le festival propose une offre « duo spécial fête des mères » jusqu’au 29 mai : deux coupes de champagne offertes pour deux places achetées en catégories Or, 1 ou 2.

Plus d’informations sont disponibles sur le site officiel d’Opéra en plein, où il est également possible de réserver ses places.

Elodie Martinez

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading