La programmation du Metropolitan Opera déjà impactée par la guerre russo-ukrainienne

Xl_met

Quelques jours à peine après avoir dévoilé sa saison 2022-2023, le Metropolitan Opera de New York est confronté à la réalité de la guerre russo-ukrainienne. Dans un message vidéo publié sur le site de la maison new-yorkaise, le directeur Peter Gelb affirme sa solidarité avec le peuple ukrainien, mais aussi avec le peuple russe victime « des mensonges et de la propagande ». Selon Peter Gelb, en tant « qu’opéra international », le Met Opera se doit « d’attirer l’attention du public et de contribuer à lutter contre l’oppression ». Et si l’établissement new-yorkais revendique une longue tradition d’échanges culturels notamment entre la Russie et les Etats-Unis, le Met Opera se refusera néanmoins dorénavant à « engager des artistes ou des institutions qui soutiennent Vladimir Poutine ou qui sont soutenus » par le président russe, « jusqu’à ce que l’invasion et les morts cessent, que l’ordre soit restauré et que les restitutions aient été faites ». Une position qui pourrait avoir des conséquences très concrètes sur la programmation à venir de la maison new-yorkaise. 

À cette heure, Peter Gelb ne se prononce pas sur la présence ou non d'Anna Netrebko au Met Opera fin avril prochain, dans Turandot – la diva russe, très populaire à New York, s'est prononcée contre la guerre russo-ukrainienne sur les réseaux sociaux, mais affichait son soutien à Vladimir Poutine lors de l'annexion de la Crimée par la Russie en 2014.

La question se posera également en février 2023. Le Met Opera doit donner sur sa scène une nouvelle production de Lohengrin, en coproduction avec le Théâtre du Bolshoi, où les représentations ont déjà débutées depuis le 24 février dernier et qui doivent se poursuivre jusqu’au 10 avril. À ce stade, la maison new-yorkaise n’entend pas annuler la production mise en scène par François Girard, dont la programmation remonte à 2017 (bien avant la guerre actuelle), mais s'interroge quant aux décors et costumes issus du Bolchoi. Le directeur général Peter Gelb estime dans une interview accordée au New York Times n'avoir « pas d'autre choix que de concevoir concrètemetn nos propres décors et costumes ».

Une déclaration que l’on pourrait juger de prématurée, mais qui s'impose comme une réalité prudente compte-tenu des délais dans le monde de l’opéra : la création de décors et de costumes ne peut en effet pas se prévoir à court terme, et l’on peut donc comprendre que Peter Gelb pense déjà aux répercussions sur cette production prévue dans un an.

Le Metropolitan Opera s’inscrit ainsi dans le mouvement de rupture avec les artistes soutenus par Vladimir Poutine, de même que le Carnegie Hall qui a annulé toutes les représentations programmées de Valery Gergiev. En effet, outre les concerts déjà annulés ce weekend, la salle a décidé d’annuler également toutes les représentations de l'Orchestre Mariinsky avec le maestro prévues en mai. Il en va de même pour le Riga Jurmala Festival en Lettonie qui suspend son édition 2022 et son concert de l'orchestre du Mariinsky début juillet ou encore le Festival de Lucerne qui opte pour la même position par voie de communiqué et annule les deux concerts de l'orchestre du Mariinsky et de Valery Gergiev les 21 et 22 août prochains.

Rappelons que le chef russe a également reçu des ultimatums de la part de l'Orchestre philharmonique de Munich, du Teatro alla Scala, du Festival de Baden Baden ainsi que de l'Orchestre philharmonique de Rotterdam l'engageant à se positionner clairement contre la guerre.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading