Disparition soudaine du chef Patrick Davin

Xl_2b4ecc29-f2d4-11ea-b8ad-02fe89184577

Un décès est toujours un choc, mais d'autant plus violent quand la disparition est soudaine et inattendue. C'est le cas ici de celle de Patrick Davin, décédé hier après-midi  à l'âge de 58 ans d'une crise cardiaque, « juste avant d’entamer une répétition de l’opéra Is this the end ? » selon le communiqué du Théâtre de la Monnaie :

Nous avons l’immense tristesse de vous annoncer que le chef d’orchestre Patrick Davin est décédé cette après-midi, juste avant d’entamer une répétition de l’opéra Is this the end ?. Les musiciens, les chanteurs et les collaborateurs de la Monnaie en sont profondément affligés. Les répétitions qui étaient prévues ont été immédiatement annulées. Les membres du comité de direction et le personnel de la Monnaie adressent leurs sincères condoléances et leur profond soutien à la famille de Patrick Davin ainsi qu’à ses proches.

Né le 16 février 1962 à Huy, il avait débuté des études de violon dans sa ville natale avant de suivre des cours de piano, d'harmonie et de fugue au Conservatoire Royal de Liège. Il avait ensuite poursuivi sa formation au conservatoire de Toulon, et notamment été l'élève de Pierre Boulez et de Peter Eötvös. En 1992, il était finaliste du concours international de Besançon.

En tant que chef, sa carrière l'avait mené sur de nombreuses scènes autour du monde – en plus de nombreuses maisons françaises et belges –, entre Luxembourg, Allemagne, Suisse, Pays-Bas, Espagne, Autriche, Corée du sud ou encore Japon. Son goût pour la musique contemporaine l'avait amené à diriger diverses créations mondiales, comme certaines œuvres de Philippe Boesmans (comme Au Monde en 2014), de Pierre Bartholomée (et son Nous sommes éternels à Metz en 2018), de Conlon Nancarrow, Henri et Denis Pousseur, Bruno Mantovani, Jean-Luc Hervé ou encore Kris Defoort. En 2004, il fut le premier chef invité à l'Opéra de Marseille en 2004, avant d'être nommé directeur artistique et musical de l'Orchestre symphonique de Mulhouse de 2013 à 2018. Il venait par ailleurs d'être nommé directeur du département musical du Conservatoire Royal de Liège, où il avait justement étudié des années plus tôt.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading