La Maison Envahie - The House Taken Over

Informations Description Extraits
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

  • Compositeur :Vasco Mendonça
  • Librettiste :Sam Holcroft
  • Année de création :2013
  • Lieu de création :France
  • Nombre d'acte :3
  • Langue originale :Anglais
  • Maison d'opéra de la production originale :Théâtre du Grand Saint-Jean

Description de l'Œuvre

Description Acte 1 Acte 2 Acte 3

Commandé par le Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence et créé dans le cadre de son édition 2013, The House Taken Over (La Maison envahie) est un opéra de chambre du compositeur portugais Vasco Mendonça sur un livret de la dramaturge anglaise Sam Holcroft.

L’ouvrage s’inspire de la nouvelle Casa tomada (littéralement : « maison occupée »), publiée pour la première fois en 1946 dans la revue Anales de Buenos Aires que dirigeait Jorge Luis Borges. Elle repose sur l’histoire d’un frère et d’une sœur qui partagent une maison de famille dont ils ne sortent presque plus. Leurs habitudes prennent des allures de rituels mais quand des bruits commencent à se faire entendre dans une des pièces de la vaste demeure, ils la condamnent. Leur espace de vie rétrécit au même rythme que leur vie s’étiole, jusqu’à les forcer à quitter la « maison occupée ».

L'opéra contemporain The House Taken Over est créé le 6 juillet 2013 dans le cadre du Festival d'art lyrique d'Aix-en-Provence dans une mise en scène de Katie Mitchell. Le rôle du Frère (Hector) est créé par Oliver Dunn et celui de la soeur (Rosa) par Kitty Whately.

Acte 1

Une vaste demeure de famille à Buenos Aires, en Argentine, dans les années 1940. Hector et Rosa, frère et soeur, prennent leur petit déjeuner dans la salle à manger. Quand sonnent neuf heures, ils commencent leur rituel du ménage quotidien, défendant leur héritage contre les assauts de la poussière et de la saleté. À midi pile, ils  s’arrêtent pour déjeuner.

Plusieurs jours plus tard, une fois le ménage du matin terminé, Rosa passe son après-midi à tricoter tranquillement sur le canapé tout en chantant une berceuse. Hector entre, cherchant ses gants. En ouvrant un tiroir, il découvre tout un stock de couvertures pour bébé magnifiquement ornées que Rosa a tricotées. Il sort, n’ayant pas réussi à trouver le courage de demander à sa soeur – qui n’a pas d’enfant – pourquoi elle a tricoté tant de couvertures. Une fois son frère parti, Rosa recommence à chanter la berceuse de son enfance.

Quelques jours plus tard, Hector lit un roman à sa soeur. Lorsqu’il se retrouve seul dans la cuisine pour préparer le maté, Hector se rend tout à coup compte que quelque chose ne va pas dans la maison. Rosa a la même sensation troublante au même moment. Pris de panique, Hector claque la porte qui sépare les deux ailes de la maison puis la verrouille. Il se prépare à donner une explication à sa soeur et retourne ensuite dans le salon pour apporter le maté. Rosa pousse alors Hector à
accepter qu’une partie de la maison soit envahie. Ils devront donc vivre de ce côté de la porte.

Acte 2

Le matin suivant, Hector et Rosa tentent de se raccrocher à leurs rituels habituels : prendre le petit déjeuner, mais dans une partie plus petite de la maison de famille, et nettoyer ce qu’il reste de leurs biens. Cependant, avec moins d’objets à astiquer, ils terminent rapidement et se voient obligés de déjeuner à dix heures trente.

Deux jours plus tard, Rosa fait passer le temps en tricotant, tandis qu’Hector, lui, lit des manuels, les seuls livres accessibles de ce côté-ci de la maison. Pour tromper l’ennui, Rosa suggère à son frère de trier les vieilles photographies de leur père. Tandis que la tension monte, Hector commence à railler Rosa à propos de Lucho, son ancien prétendant. Rosa demande alors à son frère d’aller lui chercher de la laine, mais, comme Hector refuse de quitter la maison, elle détricote ses couvertures  qu’elle aime tant. Plus tard, la même nuit, Rosa fait un cauchemar saisissant dans lequel elle s’imagine être le perroquet empaillé que la famille a gardé dans la maison. Elle se réveille terrifiée. 

Le lendemain, Rosa et Hector prennent leur petit déjeuner ensemble. Les tensions entre eux sont maintenant évidentes, douloureuses. Tandis qu’ils se disputent à propos des souvenirs qu’ils ont de leurs parents, ils s’arrêtent brusquement, terrifiés. Instinctivement, ils vont se réfugier dans le vestibule et ferment la porte en fer forgé. Tous deux sont d’accord sur le fait que la maison est maintenant entièrement envahie. Rosa pense qu’ils devraient partir, mais Hector insiste pour qu’ils restent.

Acte 3

Quelques minutes plus tard, Hector tente de reproduire leur rituel matinal, s’efforçant de convaincre sa soeur qu’il est encore supportable de vivre dans la maison. Rosa commence par l’aider mais sa volonté finit par fléchir. Après avoir essayé d’apaiser sa soeur, Hector lui accorde finalement qu’ils ne peuvent plus vivre dans la maison de  leurs ancêtres et qu’ils doivent la quitter. Le frère et la soeur font leurs premiers pas vers une nouvelle vie.

Sam Holcroft
traduction de Sophie Magnaud

Extraits

Mode immersif

Commentaires

Loading