Maometto II - Maometto II

Informations Description
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

  • Compositeur :Gioacchino Rossini
  • Librettiste :Cesare Della Valle
  • Année de création :1820
  • Lieu de création :Italie
  • Nombre d'acte :2
  • Langue originale :Italien
  • Maison d'opéra de la production originale :Teatro di San Carlo

Description de l'Œuvre

Description Acte 1 Acte 2

Après une période de composition intense qui vit la création de quatre ouvrages durant la seule année 1819, Rossini ralentit le rythme de ses productions en consacrant beaucoup de temps et d’énergie à l’écriture de Maometto II dont l’échec fut d’autant plus cruel. Cet « opera seria » fut composé pour Isabella Colbran, que Rossini devait épouser deux ans plus tard, et pour une basse de qualité exceptionnelle, Filippo Galli, qui tenait le rôle de Maometto. Même si de nombreux airs d’une éblouissante virtuosité répondaient aux attentes de l’amateur de « bel canto », le public napolitain fut déçu par une partition qui venait bousculer ses habitudes. Rossini avait choisi de privilégier l’intensité dramatique comme en témoigne la fin de l’ouvrage qui ouvre une nouvelle période pour l’opéra en abandonnant la traditionnelle fin heureuse au profit d’un dénouement tragique.
Après ce premier échec à Naples, le compositeur révisa son ouvrage pour la reprise à Venise en 1823. Le succès fut total en 1826 pour la deuxième version en français et en trois actes, donnée à Paris sous le titre de Mahomet II ou le siège de Corinthe. Le public fut enthousiasmé par le style grandiose de ce premier opéra français de Rossini qui installait un nouveau genre, celui du « grand opéra » historique avec dénouement tragique. Rossini avait réorchestré sa partition, ajouté une ouverture, un ballet et une grande scène patriotique de bénédiction des drapeaux propre à enflammer un public conquis par la dimension spectaculaire de l’ouvrage. Enfin, une troisième version vit le jour, L’assedio di Corinto, traduction italienne de la version française de 1826. On peut dire que Maometto II n’a cessé de renaître et de se transformer à chacune de ses résurrections. La version initiale ne fut reprise qu’en 1985 au Festival de Pesaro.

Résumé

Après la victoire des Turcs sur les Vénitiens, Paolo Erisso se trouve confronté aux menaces de Maometto qui assiège la capitale de l’île de Negroponte. Le jeune général Calbo galvanise les défenseurs de la ville par sa volonté de lutter jusqu’à la mort. Erisso propose à sa fille Anna de devenir l’épouse du courageux Calbo, mais elle aime un mystérieux Uberto qu’elle a rencontré à Corinthe. Un traître ouvre les portes de la ville à Maometto qui fait une entrée triomphale et condamne Erisso et Calbo au supplice. Anna reconnaît en Maometto le fameux Uberto. Elle accepte de l’épouser en échange de la vie de son père et de Calbo qu’elle fait passer pour son frère. Afin de vaincre définitivement la farouche résistance des derniers combattants vénitiens, Maometto repart au combat en confiant à Anna un anneau qui lui assure le pouvoir. Elle s’en servira pour organiser la fuite de son père et de Calbo qu’elle a épousé. Il ne lui reste plus qu’à se poignarder pour échapper à la colère de Maometto.

Acte 1

Maometto II, vainqueur des Vénitiens assiège la capitale de l’île de Negroponte et menace de la détruire par le feu. Le conseil de la colonie vénitienne se réunit sous la présidence de Paolo Erisso. Le général Calbo propose de lutter jusqu’au bout. Erisso voudrait que sa fille Anna épouse Calbo, mais elle rêve d’un mystérieux amour. Erisso et Calbo sont faits prisonniers après l’entrée triomphale de Maometto dans la ville. Ils refusent la capitulation de leurs dernières positions et vont être exécutés. Anna se jette aux pieds du vainqueur en reconnaissant en lui celui dont elle est tombée amoureuse lors d’un séjour à Corinthe. Maometto accepte d’épargner ses deux ennemis si elle consent à l’épouser. Elle ne se prononce pas.

Acte 2

Anna rejette les serments de Maometto tout en lui avouant qu’elle l’aime !... Il doit repartir au combat pour triompher des dernières poches de résistance. Il lui confie son anneau qui lui assurera le respect dû au sultan lui-même. Mais il la prévient qu’à son retour elle doit consentir à l’épouser ou se résoudre à affronter toute sa rigueur. Anna décide d’utiliser le pouvoir de l’anneau pour assurer la fuite de son père et de Calbo. Elle leur apporte l’anneau et des vêtements turcs dans les caveaux du temple où ils se sont réfugiés. Avant leur fuite, elle demande à son père de l’unir à Calbo. Elle doit rester pour affronter le sort qui lui est réservé. Les soldats musulmans hésitent à la tuer, impressionnés par tant d’intrépide courage. Quand Maometto exige son anneau, elle lui répond sans faiblir que son père et son époux ont dû lui rendre dans la bataille. Puis elle se poignarde sur la tombe de sa mère.

Commentaires

Loading