Der Freischütz - Der Freischütz

Informations Description
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

  • Compositeur :Carl Maria Weber
  • Librettiste :Johann Friedrich Kind
  • Année de création :1821
  • Lieu de création :Allemagne
  • Nombre d'acte :3
  • Langue originale :Allemand
  • Maison d'opéra de la production originale :Komische Oper Berlin
  • Orchestration originale :2fl,2ob,2cl,2fg,4cors,2tp,3tbn,percu,timb, strings

Description de l'Œuvre

Description Acte 1 Acte 2 Acte 3

« Si je n’avais pas été ému par les œuvres de Weber, je crois que je ne serais jamais devenu musicien » c’est la confidence de Richard Wagner, premier admirateur du Freischütz, à sa femme, Cosima, en 1873. Le triomphe sans précédent que connut cet opéra dès sa création, suscita l’enthousiasme de Beethoven, du poète Hoffmann et de tous ceux qui fredonnaient sans cesse à travers Berlin le chœur des jeunes filles du 3ème acte comme le raconte Heinrich Heine. Considéré comme l’œuvre fondatrice de l’opéra allemand, le Freischütz marque le triomphe des opéras nationaux et le déclin de l’hégémonie italienne. L’ouvrage est construit comme un singspiel, genre où alternent moments musicaux et dialogues parlés. Elément clef du romantisme allemand, le fantastique nimbe de mystère la nature qui sert de cadre grandiose et effrayant aux affrontements entre les héros et les puissances maléfiques. La fameuse scène dite « de la Gorge aux loups » reste un exemple unique. Weber développe la matière musicale en dramaturge : les sonorités, la couleur orchestrale, l’utilisation de thèmes conducteurs dont  Wagner se souviendra, tout contribue à réaliser un équilibre parfait entre l’action dramatique intense et l’expression lyrique saisissante. 

Résumé

L’action se passe en Bohème, au XVII siècle. Max, jeune  garde-chasse du Prince, considéré comme le meilleur tireur des environs, se désole car il vient de perdre un concours de tirs, où a triomphé un simple paysan, Killian. Max doit participer le lendemain à un autre concours de tirs qu’il doit absolument gagner pour obtenir la main de celle qu’il aime, Agathe. Le forestier Kaspar, qui a vendu son âme au maléfique Samiel propose alors à Max de lui procurer des balles magiques. Dans l’effrayante Gorge aux loups, les deux hommes fondent sept balles qui ne ratent jamais leur but. Max ignore que la dernière obéira à la volonté de Samiel et qu’elle est destinée à sa fiancée, Agathe. Le concours de tirs se déroule en présence du Prince qui ordonne à Max de tirer sur une colombe : la colombe s’envole et Agathe tombe inanimée. Heureusement elle n’est pas morte car un ermite a détourné le coup sur le sinistre Kaspar qui meurt en blasphémant. Max avoue  avoir pactisé avec le diable par désespoir et faiblesse et le Prince lui impose un délai d’un an avant de pouvoir épouser Agathe.

Acte 1

Devant une auberge, des paysans fêtent avec enthousiasme la victoire de l’un d’entre eux, Kilian, vainqueur d’un concours de tir au cours duquel le garde-chasse Max semble avoir perdu tous ses moyens. Max est désespéré car il se croit victime d’un mauvais sort et s’inquiète de perdre également l’épreuve du lendemain, ce qui l’empêcherait d’obtenir la main d’Agathe. Le forestier Kaspar lui propose de l’aider en lui procurant une balle magique qui ne rate jamais sa cible. Il donne rendez-vous à Max à minuit dans la Gorge-aux-loups, lieu maudit. Max finit par accepter et Kaspar, une fois seul, laisse éclater sa haine : il a vendu son âme à Samiel auquel il doit fournir une nouvelle victime, ce sera donc l’infortuné Max .

Acte 2

Agathe attend Max, bouleversée par de sombres pressentiments : un vieil ermite lui a prédit que sa vie était menacée. La venue de Max accroît son appréhension puisqu’il lui annonce qu’il compte se rendre dans un lieu redouté de tous : la Gorge-aux-loups où il va rechercher un cerf qu’il a tué. Malgré les supplications d’Agathe, Max se dirige vers le lieu du rendez-vous où se trouvent déjà Kaspar et Samiel. Kaspar implore le diable de lui accorder un sursis de trois années en échange de l’âme de Max. Au milieu d’apparitions et de bruits effrayants, Kaspar prépare sept balles magiques pour Max. Samiel compte les balles une à une jusqu’à la septième qu’il lui appartiendra de diriger vers sa nouvelle victime. Il déchaîne une tempête qui tourne au sabbat.

Acte 3

Agathe s’apprête à épouser Max. Des jeunes filles lui apportent une couronne nuptiale mais quand elle ouvre la boîte qu’on lui présente, elle y trouve une couronne mortuaire. Au moment où Max participe au concours de tir décisif, il ne lui reste plus que la septième balle, celle qui appartient au diable. Le Prince lui demande de tirer sur une colombe qui s’envole tandis que Kaspar et Agathe s’effondrent tous les deux. Mais Agathe revient à elle : au dernier moment l’ermite qui la protégeait a détourné la balle maudite sur Kaspar. Max avoue avoir pactisé avec Samiel et il est condamné par le Prince à attendre une année avant de pouvoir enfin épouser Agathe.

Commentaires

Loading