Barbe-Bleue - Barbe-Bleue

Informations Description
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

  • Compositeur :Jacques Offenbach
  • Librettiste :Henri Meilhac
  • Année de création :1866
  • Lieu de création :France
  • Nombre d'acte :3
  • Langue originale :Français
  • Maison d'opéra de la production originale :Théâtre des Variétés

Description de l'Œuvre

Description Acte 1 Acte 2 Acte 3

L’immense succès que rencontra en 1864 La Belle Hélène marque le début de « L’Offenbachiade », mot dont l’invention est attribuée à Alphonse Daudet pour désigner l’apogée de la carrière du compositeur. De 1864 jusqu’à la chute du Second Empire en 1870, il n’y eut guère de soirées à Paris sans représentation d’une œuvre d’Offenbach.
Barbe-Bleue est créé dans la continuité de La Belle Hélène et sera suivi quelques mois plus tard de La Vie parisienne, autre grand succès d’Offenbach. Confirmation du règne du maître de l’opérette française, Barbe-Bleue marque une nouvelle étape triomphale dans la collaboration entre ceux qui allaient devenir d’inséparables complices : le musicien, Offenbach, ses deux talentueux librettistes Ludovic Halévy et Henri Meilhac, et l’inoubliable Hortense Schneider qui créa le rôle de Boulotte.
Offrant une vision des plus comiques de l’effrayant personnage immortalisé par Charles Perrault, l’ouvrage va rapidement parcourir l’Europe et aller jusqu’à New-York (1868). En 1929, Leo Slezak, chanteur wagnérien, s’illustrera dans le rôle-titre.

Le livret d’une grande subtilité parodique exploite des situations parfois ubuesques mettant en scène des personnages traités avec une impertinente dérision et une bonne humeur contagieuse. Barbe-Bleue présente plus d’une ressemblance avec « Fé-ni-han », le déjà très ridicule empereur de Ba-ta-clan (1855). Et pour cause : les deux personnages s’inspirent sans ménagement de l’Empereur Napoléon III… On mesure ainsi quelle charge caricaturale se dissimule sous la séduisante aisance mélodique des airs savamment concoctés par Offenbach. Le célèbre refrain de Barbe-Bleue dont la manie est d’assortir ses propos de vocalises aussi ridicules qu’hilarantes : « Je suis Barbe-Bleue, ô gué, jamais veuf ne fut plus gai » pourrait servir d’exergue à cet opéra-bouffe dont Paris fredonnait plus d’un air à sa création.

Résumé

La turbulente paysanne Boulotte remporte un tirage au sort la destinant à devenir la prochaine épouse de Barbe-Bleue qui vient d’enterrer sa cinquième épouse. Tout irait pour le mieux si Barbe-Bleue, bientôt lassé de l’encombrante Boulotte, n’était pas pris du désir d’épouser la princesse Hermia. Barbe-Bleue demande immédiatement à son alchimiste Popolani de lui concocter un breuvage « anti-épouse ». Hélas, ce n’est qu’un somnifère comme les autres fois. Et les cinq « épouses défuntes » cachées jusqu’alors  dans un luxueux débarras, font leur réapparition avec Boulotte à leur tête pour révéler les crimes de Barbe-Bleue. 

Acte 1

Le berger Saphir et Fleurette s’aiment tendrement. Mais Boulotte, paysanne pleine d’ardeur, s’intéresse à Saphir qui ne sait comment s’en débarrasser. Heureusement, la cinquième épouse de Barbe-Bleue vient de mourir et le veuf inconsolable charge son fidèle alchimiste Popolani de lui trouver une nouvelle femme. Un tirage au sort désigne Boulotte dont Barbe-Bleue tombe immédiatement amoureux. Pendant ce temps, le chambellan du roi Bobèche, le comte Oscar, reconnait en Fleurette, la princesse Hermia, abandonnée quand elle n’était qu’une enfant. Il la ramène à la cour en grand équipage.

Acte 2

Le roi Bobèche a donc retrouvé sa fille Hermia et il compte bien lui faire faire un beau mariage. Hermia a le bonheur de découvrir que le prince qu’on lui destine est celui qui s’est fait passer jusque-là pour son beau berger Saphir ! Le roi reçoit Barbe-Bleue et sa nouvelle épouse Boulotte qui provoque un scandale. Barbe-Bleue ne peut déjà plus la supporter, d’autant plus qu’il a aperçu la princesse Hermia… Il demande donc à Popolani de lui concocter un breuvage « anti-épouse ».  Hélas, Popolani a trompé la confiance de son maître depuis le début. Il n’a fait mourir aucune des précédentes épouses qui se cachaient dans un confortable débarras. Pire, Boulotte, elle aussi « ressuscitée », prend la tête de leur petite troupe pour se rendre au palais où tout sera révélé.

Acte 3

Pendant la cérémonie du mariage entre Saphir et Hermia, Barbe-Bleue annonce le décès de Boulotte et réclame la main de la princesse. Le roi Bobèche cède sans grande résistance, mais Boulotte surgit à la tête des épouses ressuscitées déguisées en bohémiennes et toute la vérité éclate ! Barbe-Bleue restera avec Boulotte et Saphir et Hermia seront unis. 

Commentaires

Loading