Alceste (Version Vienne 1767) - Alces...

Informations Description
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

  • Compositeur :Christoph Willibald Gluck
  • Librettiste :Ranieri De’ Calzabigi
  • Année de création :1767
  • Lieu de création :Autriche
  • Nombre d'acte :3
  • Langue originale :Italien
  • Maison d'opéra de la production originale :Burgtheater

Description de l'Œuvre

Description Acte 1 Acte 2 Acte 3

Près de dix ans après la création d’un Alceste à Vienne en langue italienne, Gluck écrivit une nouvelle version en langue française, remaniant profondément le livret et la partition musicale. Grand réformateur de l’opéra séria, Gluck, comme il l’écrivit dans la préface de ce nouvel Alceste, était soucieux de fuir tout effet de mode et recherchait plus de simplicité et de naturel dans la composition. Dans le récit remanié qui s’inspire toujours de la mythologie, certains rôles disparaissent, d’autres gagnent en intensité,  les airs et récitatifs inutiles sont retirés, le dénouement transformé en « happy end », certaines scènes supprimées et l’ouverture, réintégrée à la partition, est conçue pour annoncer le drame. Dans cette œuvre resserrée à l’extrême, figurent quelques moments sublimes et des virtuosités vocales qui renforcent l’expression dramatique. Cet opéra, véritable hymne à l’amour conjugal, fut  souvent mésestimé, probablement parce qu’il montre un visage austère dans un climat mortifère.

Résumé

Admète, le roi de Thessalie, est sur le point de mourir. L’oracle d’Apollon annonce que seul un sacrifice humain permettra d’éviter la mort du souverain. Pour sauver la vie de son mari, la reine Alceste décide alors d’offrir sa propre vie. Admète guérit à la grande joie de son peuple. Mais quand le roi apprend le sacrifice d’Alceste, il refuse cet horrible marchandage et veut mourir à la place de son épouse. Chacun des deux implorent les dieux de leur donner la mort. Alors qu’Alceste s’apprête à mourir, le dieu Hercule s’interpose pour réunir les deux époux.  Apollon apparaît pour saluer le courage d’Hercule et rendre la vie à Admète et Alceste.

Acte 1

Admete (ténor), roi de Thessalie se meurt. Par amour et pour le sauver, la reine Alceste (soprano), loyale et vertueuse, implore Apollon (baryton), de prendre sa vie pour préserver celle son époux.

Acte 2

Rétablis, Admete apprend de son ami Evandre (ténor), puis de la reine elle-même qu’il doit sa guérison au sacrifice de sa vie. Le roi réclame alors, au dieu la mort à laquelle il était voué. 

Acte 3

Informé par Evandre, Hercule (basse), jure de rendre son roi et sa reine au peuple de Thessalie. Aux portes des enfers, Admete et Alceste, pleinement dévoués l’un à l’autre, implorent, chacun leur tour, de mourir. Hercule survient et, pris de pitié, les sauve. Ainsi, revenus du séjour des morts, ils incarnent pour toujours la vérité de l’amour conjugal.

Commentaires

Loading