Mado Robin

Informations Biographie & roles Medias
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

  • Nom :Robin
  • Prénom :Mado
  • Date de naissance :29/12/1918
  • Date de mort :10/12/1960
  • Nationalité :France
  • Tessiture :Soprano

Biographie

Avec ses suraigus spectaculaires qui sidéraient le grand public, la soprano colorature Mado Robin avait tout du « phénomène » vocal. Une grande partie de son extraordinaire succès s’est construit à la radio et à la télévision où la chanteuse se produisait avec une régularité aussi bien huilée que sa technique époustouflante. « Vedette » incontestée, Mado Robin a permis à l’art lyrique de franchir la porte de bien des foyers où l’opéra ne serait jamais entré sans le charme de cette femme simple et chaleureuse dont la personnalité était à rebours de l’image caricaturale de la « diva ». Si certains peuvent s’agacer de son côté « oiseau mécanique », il n’en demeure pas moins que son souvenir reste bien vivant dans la mémoire des mélomanes touchés par la pureté de ses notes aériennes, la grâce séduisante de ses phrasés, et la qualité irréprochable de sa diction. Mado Robin a été une véritable artiste capable d’émouvoir au-delà de ses extraordinaires performances vocales.


Mado Robin en Lakmée ; © Aubin

Mado Robin est née le 29 décembre 1918 à Yzeures-sur-Creuse en Indre-et-Loire. Elle étudie très tôt le chant avec Mario Podesta (1892-1976) en développant son étonnante capacité à atteindre sans effort et avec la plus grande justesse le contre-contre-ré, ce qui constitue un authentique exploit jusqu’alors inégalé dans l’histoire du chant lyrique. En 1937, la jeune fille remporte le Premier prix d’un concours organisé par l’Opéra de Paris, mais ce n’est qu’en octobre 1942 qu’elle fait ses premiers pas sur la scène de la Salle Gaveau à l’occasion d’un concert organisé par Mario Podesta et la firme de disques Pathé Marconi qui vient de lui faire signer un contrat. Le 17 décembre 1944, Mado Robin débute à l’Opéra de Paris où elle chante Gilda dans Rigoletto de Verdi. Le Palais Garnier n’a pas encore réouvert et c’est la grande salle du Palais de Chaillot qui accueille cette première représentation. Deux mois plus tard, c’est bien sur la scène de Garnier que la chanteuse reprend ce rôle avant d’aborder celui de la Reine de la Nuit dans La Flûte Enchantée de Mozart. Mado Robin se produit également à l’Opéra-Comique où elle triomphe dans Lakmé. L’héroïne de Léo Delibes devient rapidement le rôle fétiche de la prodigieuse soprano colorature qui le chantera près de cent cinquante fois au cours de sa carrière. Elle enregistre pour la firme DECCA une intégrale de Lakmé qui demeure encore aujourd’hui une des références.

La Rosina du Barbier de Séville de Rossini et l’Olympia des Contes d’Hoffmann d’Offenbach viendront bientôt enrichir le répertoire de la jeune femme qui finit de compléter la liste de ses personnages avec le rôle-titre de Lucia di Lammermoor de Donizetti. Gilda, la Reine de la Nuit, Lakmé, Rosina, Olympia et Lucia sont les six personnages-clefs du répertoire de la soprano colorature qui triomphe dans toute la France en enchaînant opéras et concerts à un rythme aussi époustouflant que son talent. Les Etats-Unis l’accueillent en 1954. Le public est délirant et les tournées internationales se poursuivent jusqu’en Union soviétique où la chanteuse n’hésite pas à donner treize récitals en vingt jours. A cette activité débordante s’ajoutent les émissions de télévision et de radio sans oublier l’enregistrement de nombreux albums dont les ventes surpassent en France celles de la Callas ! Pourtant, derrière la brillante carrière de l’artiste se cachent les drames d’une vie personnelle très éprouvante. Mariée en 1938, Mado Robin perd son mari dans un accident de la route en 1946. Elle se consacre ensuite à sa fille unique, handicapée. Alors qu’elle était sur le point de fêter la 1 500ème représentation de Lakmé à l’Opéra-Comique, Mado Robin s’éteint le 10 décembre 1960 victime du cancer contre lequel elle avait vainement lutté.

Répertoire

Interprété dans

Medias

Xl_mado_r
Mode immersif

Commentaires

Loading